Par rapport à leurs mères, ces femmes sont plus lucides sur ce que peuvent - ou non - leur apporter ces produits, pointe Marie-Hélène Lair, directrice de la communication scientifique de Clarins. Elles savent qu'elles ne feront pas disparaître leurs rides - si c'est ce qu'elles recherchent, elles se feront un lifting. En revanche, elles attendent de la douceur, de la sensorialité, un côté " feel good " qui passe par le plaisir immédiat de la découverte. " Priorité est désormais donnée aux essentiels du soin : le nettoyage et l'hydratation, couplés à la lutte contre les fléaux du siècle, la pollution et l'épuisement chronique lié à l'hyperconnectivité.
...