Le liner onctueux

L'eye-liner n'a pas peur de déborder du cadre, surtout en formule khôl, qui permet de forcir le trait. Pour ne pas alourdir pour autant le regard, on n'en habille que l'extérieur des yeux sur la paupière inférieure, comme dans le look résolument seventies proposé par Dior. Plus inatt...

L'eye-liner n'a pas peur de déborder du cadre, surtout en formule khôl, qui permet de forcir le trait. Pour ne pas alourdir pour autant le regard, on n'en habille que l'extérieur des yeux sur la paupière inférieure, comme dans le look résolument seventies proposé par Dior. Plus inattendue, la ligne bicolore vue chez Altuzzara et Prada, qui ne manquera pas d'attirer l'attention... au-dessus d'un masque neutre ou aux coloris assortis.Le contouring, avec ses superpositions de matières et ses étapes interminables, a vécu. Désormais, le maquillage réussi est celui qui ne se voit pas, comme chez Michael Kors, Givenchy ou encore Burberry. On cherche à montrer la peau à l'état pur. Un simple primer remplace le fond de teint, tout juste toléré s'il est très hydratant. Tout au plus triche-t-on un peu en accentuant l'éclat sur les zones bombées du visage avec un peu de highlighter ou en déposant, comme chez Chanel ou Miu Miu, une pointe de blush sur le haut des joues.Même si c'est surtout son masque que l'on risque d'embrasser cet automne, c'est à cela que nos bouches risquent de ressembler à la rentrée. Le trait est moins net, presque chahuté, comme après un baiser volé ou un fruit qui s'écrase quand on le croque. Si la couleur est vive comme chez Fendi, elle est estompée jusqu'à déborder. Plus tendre, elle se pose juste au centre de la bouche comme chez Marc Jacobs, à peine surlignée d'un trait de gloss.