Depuis une dizaine de jours, à moins d'être confiné volontairement chez vous, impossible de ne pas porter le masque pour vos activités quotidiennes, shopping, courses, musées, cinéma, et tout espace intérieur où vous êtes en présence de congénères. Indispensable pour juguler la propagation du virus, le port du masque s'avère pour certains désagréable. Soit. Mais plus problématique, il pourrait provoquer une réaction ou irritation de la peau, surtout quand il fait très chaud. Un souci dermatologique très partagé si l'on se fie aux recherches sur le moteur de recherches de Google, qui a enregistré en quelques semaines, +811 de requêtes liées au terme maskne, contraction de "mask" et "acné".

Le phénomène du maskne - dont le type le plus courant est l'acné mécanique, cette acné dont les sportifs professionnels peuvent souffrir si leur sport nécessite le port d'une casquette ou visière qui frotterait la peau - est tel que le groupe de travail Covid-19 de l'Académie américaine de dermatologie (A.A.D.) a publié des conseils à ce sujet il y a quelques semaines.

Plus près de nous, le Standaard a interrogé le dermatologue Thomas Maselis, qui répercute cette gêne évoquée par ses patients. Toutefois, celui-ci relativise. Selon lui, le port d'un masque buccal augmente l'attention portée à la peau qu'il cache, ce qui conduirait à tripoter et malmener les imperfections présentes. Ainsi génèrerait-on nous-même plus d'irritation. Il s'agirait alors selon lui d'une acné baptisée acné factice ou l'acné excoriée. Le port du masque n'augmenterait pas la poussée d'acné, mais alerte de la présence de boutons. Il convient alors de se contrôler et de ne pas tripoter ces boutons et autres imperfections pouvant s'enflammer.

Pour le dermatologue flamand, l'équilibre hormonal, l'usage de produits cosmétiques mal adaptés et les facteurs héréditaires restent les principaux déclencheurs de l'acné. En revanche, la chaleur associée au port du masque peut plus rapidement créer une gêne chez les personnes souffrant de couperose. Enfin, l'augmentation du stress lié à la situation sanitaire peut augmenter notre taux d'adrénaline, ce qui peut également avoir pour conséquence un effet négatif sur notre peau.

Comment éviter le maskne ?

Traiter le masque comme un sous-vêtement et le laver fréquemment"

Choisir son masque et bien l'entretenir

Optez pour un masque 100 % coton qui permettra à votre peau de mieux respirer qu'elle ne le ferait dans une matière synthétique.

Lavez-le régulièrement. Dans le New York Times, le Dr Candrice Heath, professeur adjoint de dermatologie à la Lewis Katz School of Medicine de l'université Temple conseille de le "traiter comme un sous-vêtement et le laver fréquemment" : "Vous ne voulez pas que toute cette huile, cette sueur et cette saleté restent là et que vous les réappliquiez constamment sur votre visage".

Laver régulièrement son masque pour qu'il soit efficace et ne provoque pas de "maskne", Getty Images
Laver régulièrement son masque pour qu'il soit efficace et ne provoque pas de "maskne" © Getty Images

Simplifier la routine de soins

Réduisez à l'essentiel votre routine de soins du visage: un nettoyant doux sans savon et un hydratant doux sans parfum. L'idée étant que le moins d'ingrédients est préférable au trop-plein. Quant au soin hydratant, il a ici une double fonction: hydrater la peau mais aussi la protéger des frottements du masque.

En outre, il faut rappeler que le port du masque va intensifier la diffusion des soins sur la peau. Donc avec moins, vous obtenez plus. Sachant cela, prenez garde à l'utilisation de produits contenant des acides ou des rétinols. Car ici, une intensification pourrait être irritante. Il convient de réduire les doses et usages, et en aucun cas ne commencer en cette période masquée, un traitement au rétinol. Enfin, les produits contenant des actifs doivent être réservés à la nuit selon le Dr Kovarik, professeur associé de dermatologie à l'université de Pennsylvanie et membre du groupe de travail Covid-19 de l'A.A.D.

Stopper ou freiner le maquillage (au moins temporairement).

Évitez le maquillage, ou alors, utilisez un maquillage très léger. Préférez les crèmes hydratantes teintées aux fonds de teint dont la texture est plus grasse et plus riche.

Et démaquillez-vous dès que possible, à l'aide d'une eau micellaire, plus douce. Qui n'agressera pas votre peau. Puis hydratez-la.

Si ce qui se trouve sur votre visage ressemble davantage à une éruption cutanée ou vous démange, il est possible qu'il s'agisse non réellement d'acné, mais d'une dermatite de contact, provoquée par les parties métalliques ou en caoutchouc des masques, et de certains tissus (qui, lorsqu'ils sont lavés, peuvent libérer du formaldéhyde, un irritant) et des colorants. Il convient alors aussi de consulter un dermatologue.

Penser à votre alimentation

La revue professionnelle américaine JAMA Dermatology publiait récemment une vaste étude qui mettait en évidence le lien entre le chocolat, produits laitiers et aliments à haute teneur en sucre, et la résurgence de l'acné. Or on sait que le chocolat peut être consommé par certaines personnes pour son pouvoir anti-stress, pour le réconfort qu'ils provoquent immédiatement. Mais ils auraient pour conséquence de provoquer des poussées d'acné.

., iStock
. © iStock
Depuis une dizaine de jours, à moins d'être confiné volontairement chez vous, impossible de ne pas porter le masque pour vos activités quotidiennes, shopping, courses, musées, cinéma, et tout espace intérieur où vous êtes en présence de congénères. Indispensable pour juguler la propagation du virus, le port du masque s'avère pour certains désagréable. Soit. Mais plus problématique, il pourrait provoquer une réaction ou irritation de la peau, surtout quand il fait très chaud. Un souci dermatologique très partagé si l'on se fie aux recherches sur le moteur de recherches de Google, qui a enregistré en quelques semaines, +811 de requêtes liées au terme maskne, contraction de "mask" et "acné". Le phénomène du maskne - dont le type le plus courant est l'acné mécanique, cette acné dont les sportifs professionnels peuvent souffrir si leur sport nécessite le port d'une casquette ou visière qui frotterait la peau - est tel que le groupe de travail Covid-19 de l'Académie américaine de dermatologie (A.A.D.) a publié des conseils à ce sujet il y a quelques semaines. Plus près de nous, le Standaard a interrogé le dermatologue Thomas Maselis, qui répercute cette gêne évoquée par ses patients. Toutefois, celui-ci relativise. Selon lui, le port d'un masque buccal augmente l'attention portée à la peau qu'il cache, ce qui conduirait à tripoter et malmener les imperfections présentes. Ainsi génèrerait-on nous-même plus d'irritation. Il s'agirait alors selon lui d'une acné baptisée acné factice ou l'acné excoriée. Le port du masque n'augmenterait pas la poussée d'acné, mais alerte de la présence de boutons. Il convient alors de se contrôler et de ne pas tripoter ces boutons et autres imperfections pouvant s'enflammer.Pour le dermatologue flamand, l'équilibre hormonal, l'usage de produits cosmétiques mal adaptés et les facteurs héréditaires restent les principaux déclencheurs de l'acné. En revanche, la chaleur associée au port du masque peut plus rapidement créer une gêne chez les personnes souffrant de couperose. Enfin, l'augmentation du stress lié à la situation sanitaire peut augmenter notre taux d'adrénaline, ce qui peut également avoir pour conséquence un effet négatif sur notre peau. Comment éviter le maskne ? Optez pour un masque 100 % coton qui permettra à votre peau de mieux respirer qu'elle ne le ferait dans une matière synthétique. Lavez-le régulièrement. Dans le New York Times, le Dr Candrice Heath, professeur adjoint de dermatologie à la Lewis Katz School of Medicine de l'université Temple conseille de le "traiter comme un sous-vêtement et le laver fréquemment" : "Vous ne voulez pas que toute cette huile, cette sueur et cette saleté restent là et que vous les réappliquiez constamment sur votre visage".Réduisez à l'essentiel votre routine de soins du visage: un nettoyant doux sans savon et un hydratant doux sans parfum. L'idée étant que le moins d'ingrédients est préférable au trop-plein. Quant au soin hydratant, il a ici une double fonction: hydrater la peau mais aussi la protéger des frottements du masque.En outre, il faut rappeler que le port du masque va intensifier la diffusion des soins sur la peau. Donc avec moins, vous obtenez plus. Sachant cela, prenez garde à l'utilisation de produits contenant des acides ou des rétinols. Car ici, une intensification pourrait être irritante. Il convient de réduire les doses et usages, et en aucun cas ne commencer en cette période masquée, un traitement au rétinol. Enfin, les produits contenant des actifs doivent être réservés à la nuit selon le Dr Kovarik, professeur associé de dermatologie à l'université de Pennsylvanie et membre du groupe de travail Covid-19 de l'A.A.D. Évitez le maquillage, ou alors, utilisez un maquillage très léger. Préférez les crèmes hydratantes teintées aux fonds de teint dont la texture est plus grasse et plus riche.Et démaquillez-vous dès que possible, à l'aide d'une eau micellaire, plus douce. Qui n'agressera pas votre peau. Puis hydratez-la. La revue professionnelle américaine JAMA Dermatology publiait récemment une vaste étude qui mettait en évidence le lien entre le chocolat, produits laitiers et aliments à haute teneur en sucre, et la résurgence de l'acné. Or on sait que le chocolat peut être consommé par certaines personnes pour son pouvoir anti-stress, pour le réconfort qu'ils provoquent immédiatement. Mais ils auraient pour conséquence de provoquer des poussées d'acné.