Le constat est à vos pieds: des cheveux, épars ou en grosses touffes, jonchent le sol de votre salle de bain ou se retrouvent abondamment sur votre brosse à cheveux. Si perdre ses cheveux est très courant chez les femmes, il y a plusieurs remèdes à ce problème.

Nous perdons généralement 50 à 100 cheveux par jour. Cela n'est pas perceptible, car de nouveaux cheveux poussent en même temps. Une perte de cheveux plus problématique survient lorsque de nouveaux cheveux ne remplacent pas les cheveux tombés.

Dans la plupart des cas, la perte capillaire est due à la génétique. Des changements hormonaux et diverses conditions médicales peuvent aussi expliquer une perte temporaire ou permanente. Après un accouchement, de nombreuses femmes observent souvent la chute de touffes entières de cheveux. La période de la péri ménopause est aussi délicate. La perte de cheveux peut être un effet secondaire de certains médicaments, tels que ceux utilisés pour le cancer, l'arthrite, la dépression, les problèmes cardiaques et l'hypertension artérielle. Le stress et une fatigue extrême jouent aussi un rôle. Les cheveux peuvent tomber après un choc physique ou émotionnel. Trop coiffer ses cheveux peut aussi mécaniquement les fragiliser.

Un effet post-covid

Pour avoir des cheveux vigoureux et en pleine santé, l'alimentation joue un rôle primordial, on évitera d'avoir une carence en vitamines. Une alimentation déséquilibrée et trop restrictive favorise la chute des cheveux et les cheveux cassants. Les experts affirment que nos cheveux sont composés à 97% de protéines. Il va donc falloir en consommer pour prendre soin d'eux, favoriser leur brillance et éviter leur perte. Les experts recommandent de consommer des protéines complètes, des vitamines, des minéraux et de l'eau, ainsi que des acides gras omégas 3. Des compléments alimentaires peuvent aussi aider (voir sélection ci-dessous).

Autre information d'actualité : perdre ses cheveux peut aussi être un effet post-infection du Covid-19. 27% des personnes ayant contracté le virus ont en effet observé une perte de cheveux significative. Les cheveux se fragilisent, peuvent manquer de volume, s'affiner, devenir ternes, manquer d'éclat et de vitalité.

Notre sélection beauté pour lutter contre la chute capillaire

PG
© PG

Forcapil® anti-chute : des comprimés pour retrouver pousse, croissance et résistance via une formule de complexe d'acides aminés associé au Cheveu de Vénus, une plante verte à l'allure de fougère. Une cure de 3 mois est recommandée pour avoir des effets.

Klorane
© Klorane

Sérum Antichute à la Quinine et l'Edelweiss BIO, Klorane : un soin antichute sans rinçage pour insuffler de la force aux cheveux dévitalisés. La Quinine freine la chute tandis que l'Edelweiss BIO stimule la croissance et régule les cycles du cheveu. Le spray est non gras.

Les "gummies" Good Hair, se présentent comme des petits bonbons apétissants dont la formule à base de biotine, de vitamine B6 et de zinc favorise la pousse et fortifie la fibre capillaire. Aussi bénéfiques pour la santé des ongles et de la peau. Une cure de 3 mois est recommandée pour avoir des effets.

PG
© PG

L'Oréal mise sur des traitements professionnels basés sur la molécule aminexil. Cette dernière stimule de l'intérieur les fibres capillaires, réveillant finalement des follicules qui pouvaient être dans leur phase naturelle de repos. En stimulant essentiellement l'activité des racines, elle aide à protéger la densité des cheveux des racines jusqu'aux pointes.

Loreal
© Loreal

En complément, on peut aussi soigner sa chevelure avec cette huile capillaire de WELEDA à base d'huile essentielle naturelle de romarin, ainsi que d'extraits de trèfle et de racine de bardane. Elle nourrit intensément les cheveux.

PG
© PG

Le constat est à vos pieds: des cheveux, épars ou en grosses touffes, jonchent le sol de votre salle de bain ou se retrouvent abondamment sur votre brosse à cheveux. Si perdre ses cheveux est très courant chez les femmes, il y a plusieurs remèdes à ce problème. Nous perdons généralement 50 à 100 cheveux par jour. Cela n'est pas perceptible, car de nouveaux cheveux poussent en même temps. Une perte de cheveux plus problématique survient lorsque de nouveaux cheveux ne remplacent pas les cheveux tombés. Dans la plupart des cas, la perte capillaire est due à la génétique. Des changements hormonaux et diverses conditions médicales peuvent aussi expliquer une perte temporaire ou permanente. Après un accouchement, de nombreuses femmes observent souvent la chute de touffes entières de cheveux. La période de la péri ménopause est aussi délicate. La perte de cheveux peut être un effet secondaire de certains médicaments, tels que ceux utilisés pour le cancer, l'arthrite, la dépression, les problèmes cardiaques et l'hypertension artérielle. Le stress et une fatigue extrême jouent aussi un rôle. Les cheveux peuvent tomber après un choc physique ou émotionnel. Trop coiffer ses cheveux peut aussi mécaniquement les fragiliser. Pour avoir des cheveux vigoureux et en pleine santé, l'alimentation joue un rôle primordial, on évitera d'avoir une carence en vitamines. Une alimentation déséquilibrée et trop restrictive favorise la chute des cheveux et les cheveux cassants. Les experts affirment que nos cheveux sont composés à 97% de protéines. Il va donc falloir en consommer pour prendre soin d'eux, favoriser leur brillance et éviter leur perte. Les experts recommandent de consommer des protéines complètes, des vitamines, des minéraux et de l'eau, ainsi que des acides gras omégas 3. Des compléments alimentaires peuvent aussi aider (voir sélection ci-dessous). Autre information d'actualité : perdre ses cheveux peut aussi être un effet post-infection du Covid-19. 27% des personnes ayant contracté le virus ont en effet observé une perte de cheveux significative. Les cheveux se fragilisent, peuvent manquer de volume, s'affiner, devenir ternes, manquer d'éclat et de vitalité.