On ressent de la colère lorsqu'une chose à laquelle on accorde de l'importance ne se passe pas comme on le voudrait, souvent par la faute de quelqu'un d'autre. "Si on est nous même responsable de cet échec, on risque davantage d'éprouver de la culpabilité ou de la honte", explique Peter Kuppens, professeur de psychologie quantitative. Cette émotion s'accompagne d'un état d'esprit combatif et active votre hémisphère gauche principalement associée aux sentiments positifs qui nous motivent à agir. La colère en fait partie.
...