Selon vous, comment mettre de côté le négatif des derniers mois pour repartir sur un terrain - ou un terreau psychologique - vierge ?

Tout à fait vierge, ce n'est pas possible... Mais je suggère d'essayer de clôturer un maximum de choses qui se sont passées en 2020, notamment via des actions symboliques. On peut par exemple lister sur papier les problèmes rencontrés en 2020, et voir de quelle façon avancer pour les résoudre.

Comment tirer parti de l'année horrible que l'on vient de passer ?

L'année 2020 a été une année de poisse mais il y avait aussi des choses à apprendre. Il y a des gens à qui ça a fait du bien d'être confiné, notamment les personnes qui avaient besoin d'un temps de repos, ou bien celles qui étaient en burn-out... Par contre, le deuxième confinement s'est surtout caractérisé par une privation des choses positives tout en continuant à travailler et à faire les choses moins agréables. Ce confinement est donc beaucoup plus difficile à vivre pour tout le monde. Je n'ai vu personne en tirer quelque chose de positif.

Getty Images/iStockphoto
© Getty Images/iStockphoto

Comment développer notre créativité face à la situation actuelle ?

Il faut essayer de profiter de ce qui se passe, en ayant de la créativité et en mettant sur pied d'autres manières de pouvoir être bien avec soi-même et avec sa famille. Il n'y a pas de recette, chacun doit trouver la sienne. C'est intéressant d'être mis hors de notre zone de confort et de devoir chercher d'autres moyens de fonctionner et de développer plus d'activités à la maison. Il y a eu pas mal de créativité avec la fabrication de chouettes masques. Des gens se sont tournés vers des activités extérieures comme aller au parc, aller courir, parce que ce sont les seules choses possibles à faire, mais finalement ce n'est pas si mal.

Par quels moyens tenir le coup sur la durée sans pouvoir assouvir ses besoins de relations sociales, de culture, d'air ?

La joie d'être entre amis, un bien cher dont on est privé depuis de longs mois, Getty Images
La joie d'être entre amis, un bien cher dont on est privé depuis de longs mois © Getty Images

Il est important de garder une certaine discipline de vie. Même si on est en télétravail, il faut se lever le matin, sortir de son lit, s'habiller en entier, s'aménager un petit coin de travail dans la maison ou dans l'appartement, pour y entrer et en sortir. C'est clair que si on en profite pour traîner en pyjama ou demi-pyjama dans son lit et qu'en plus on ne voit personne, il n'y a plus de différence entre le jour et la nuit et plus aucune activité. Et oui, là c'est la dépression totale !

Quels conseils donneriez-vous pour apprendre la patience ?

Il faut essayer de chercher les petites choses positives, même si ce n'est pas toujours évident car il y a beaucoup de conséquences négatives à tout ça. Essayer de profiter du chant des oiseaux en ouvrant la fenêtre par exemple. Pour une fois dans notre vie, on a le temps de s'attarder sur ce genre de détail, qu'on ne rencontre pas d'habitude.

Tous ces conseils, beaucoup les ont déjà appliqués et sont à bout de souffle... Comment repartir quand même du bon pied ?

On a l'avantage de cette expérience, cela fait 9 mois qu'on est face à cette crise sanitaire. On sait à quoi ça ressemble, on peut donc réfléchir en tenant compte de la réalité. Il faut prendre le temps de se poser et voir quels sont les objectifs qu'on peut se fixer pour 2021 en s'interrogeant sur ce qu'on a envie de mettre en place pour réussir. Ce n'est pas le moment de prévoir des voyages. Par contre, on peut se demander, en ce qui concerne la famille par exemple : "Ai-je envie de faire plus de choses avec elle ? " ou au contraire " est-ce que je désire prendre plus de temps pour moi et me concentrer sur moi-même ? ".

Un premier geste, pour entamer cette période de renouveau?

Je propose de poser une action symbolique qui ouvre des perspectives. Ça peut être en faisant un peu de rangement chez soi, en faisant du feng shui. Ça dépend de la sensibilité de chacun, mais il faut quelque chose de concret qui montre qu'on fait une place à 2021 et qu'on est prêt à redémarrer du bon pied.

Par Sabrina Kaïma Boudiaf

Selon vous, comment mettre de côté le négatif des derniers mois pour repartir sur un terrain - ou un terreau psychologique - vierge ?Tout à fait vierge, ce n'est pas possible... Mais je suggère d'essayer de clôturer un maximum de choses qui se sont passées en 2020, notamment via des actions symboliques. On peut par exemple lister sur papier les problèmes rencontrés en 2020, et voir de quelle façon avancer pour les résoudre. Comment tirer parti de l'année horrible que l'on vient de passer ?L'année 2020 a été une année de poisse mais il y avait aussi des choses à apprendre. Il y a des gens à qui ça a fait du bien d'être confiné, notamment les personnes qui avaient besoin d'un temps de repos, ou bien celles qui étaient en burn-out... Par contre, le deuxième confinement s'est surtout caractérisé par une privation des choses positives tout en continuant à travailler et à faire les choses moins agréables. Ce confinement est donc beaucoup plus difficile à vivre pour tout le monde. Je n'ai vu personne en tirer quelque chose de positif.Comment développer notre créativité face à la situation actuelle ?Il faut essayer de profiter de ce qui se passe, en ayant de la créativité et en mettant sur pied d'autres manières de pouvoir être bien avec soi-même et avec sa famille. Il n'y a pas de recette, chacun doit trouver la sienne. C'est intéressant d'être mis hors de notre zone de confort et de devoir chercher d'autres moyens de fonctionner et de développer plus d'activités à la maison. Il y a eu pas mal de créativité avec la fabrication de chouettes masques. Des gens se sont tournés vers des activités extérieures comme aller au parc, aller courir, parce que ce sont les seules choses possibles à faire, mais finalement ce n'est pas si mal.Par quels moyens tenir le coup sur la durée sans pouvoir assouvir ses besoins de relations sociales, de culture, d'air ?Il est important de garder une certaine discipline de vie. Même si on est en télétravail, il faut se lever le matin, sortir de son lit, s'habiller en entier, s'aménager un petit coin de travail dans la maison ou dans l'appartement, pour y entrer et en sortir. C'est clair que si on en profite pour traîner en pyjama ou demi-pyjama dans son lit et qu'en plus on ne voit personne, il n'y a plus de différence entre le jour et la nuit et plus aucune activité. Et oui, là c'est la dépression totale !Quels conseils donneriez-vous pour apprendre la patience ?Il faut essayer de chercher les petites choses positives, même si ce n'est pas toujours évident car il y a beaucoup de conséquences négatives à tout ça. Essayer de profiter du chant des oiseaux en ouvrant la fenêtre par exemple. Pour une fois dans notre vie, on a le temps de s'attarder sur ce genre de détail, qu'on ne rencontre pas d'habitude.Tous ces conseils, beaucoup les ont déjà appliqués et sont à bout de souffle... Comment repartir quand même du bon pied ?On a l'avantage de cette expérience, cela fait 9 mois qu'on est face à cette crise sanitaire. On sait à quoi ça ressemble, on peut donc réfléchir en tenant compte de la réalité. Il faut prendre le temps de se poser et voir quels sont les objectifs qu'on peut se fixer pour 2021 en s'interrogeant sur ce qu'on a envie de mettre en place pour réussir. Ce n'est pas le moment de prévoir des voyages. Par contre, on peut se demander, en ce qui concerne la famille par exemple : "Ai-je envie de faire plus de choses avec elle ? " ou au contraire " est-ce que je désire prendre plus de temps pour moi et me concentrer sur moi-même ? ".Un premier geste, pour entamer cette période de renouveau? Je propose de poser une action symbolique qui ouvre des perspectives. Ça peut être en faisant un peu de rangement chez soi, en faisant du feng shui. Ça dépend de la sensibilité de chacun, mais il faut quelque chose de concret qui montre qu'on fait une place à 2021 et qu'on est prêt à redémarrer du bon pied.Par Sabrina Kaïma Boudiaf