Avec le retour des beaux jours, professionnels de la santé et grandes marques de cosmétique portent en choeur le même message : pas d'exposition sans protection, indice 50 de préférence, à renouveler plusieurs fois par jour et a fortiori après la baignade. Mais, même si une minorité seulement d'individus a accès à de la crème solaire, il s'en déverse plus de 14 000 tonnes chaque année dans les océans. Or, l'impact mortifère sur les coraux n'est plus à démontrer ; ce n'est pas pour rien qu'Hawaii, après la réserve de Xel-Ha au Mexique, s'apprête à interdire en 2021 les filtres à base d'oxybenzone et d'octinoxate. Ces deux composants sont pourtant loin d'être les uniques responsables de ce désastre : le réchauffement climatique et la pollution jouent un rôle majeur dans le blanchiment des coraux... qui ne sont pas les seuls à pâtir des comportements humains dans le milieu marin. " Quoi que vous fas...