Forte du succès de ses compléments alimentaires promettant une peau glowy et repulpée, la marque française AIME a lancé il y a quelques semaines son Parfum de Peau, immédiatement sold out. C'est qu'au-delà de ses notes de bois de santal et de musc blanc, la fragrance a une promesse enivrante: être adaptative et réagir différemment sur chaque personne qui le porte. Un parti pris déjà adopté par Glossier, dont le nom du jus, You, fait référence au fait qu'il s'agirait là du "parfum personnel par excellence", garanti de sentir différemment sur vous et vos copines.
...

Forte du succès de ses compléments alimentaires promettant une peau glowy et repulpée, la marque française AIME a lancé il y a quelques semaines son Parfum de Peau, immédiatement sold out. C'est qu'au-delà de ses notes de bois de santal et de musc blanc, la fragrance a une promesse enivrante: être adaptative et réagir différemment sur chaque personne qui le porte. Un parti pris déjà adopté par Glossier, dont le nom du jus, You, fait référence au fait qu'il s'agirait là du "parfum personnel par excellence", garanti de sentir différemment sur vous et vos copines. Expression ultime de la quête de "son" parfum, celui qu'on ne sentira sur aucune autre peau, la tendance se base sur une croyance ancrée: le même parfum ne sentira jamais pareil sur deux personnes différentes. Info ou intox? Ainsi que l'explique Massaniello Bogaert, expert en parfumage pour Guerlain Benelux, tout dépend de la composition du parfum choisi. En effet, si le parfum est constitué d'ingrédients naturels comme celui d'AIME, à base d'huile de jojoba, il va réagir au pH de la peau de la personne qui le porte, qui va influencer le ressenti olfactif mais aussi la tenue du parfum. Par contre, la réciproque n'est pas vraie pour les parfums chimiques, les molécules étant conçues en laboratoire pour donner toujours le même rendu au parfum. Pour Miriam Rouw, la fondatrice des concept stores flamands Fin du Jour, dédiés à la beauté et au parfum, il faut aussi prendre en compte l'émotion. "Je pense personnellement qu'il ne suffit pas d'apprécier une fragrance, elle doit vous aimer aussi. On peut adorer un parfum sur quelqu'un d'autre, mais si l'alchimie n'a pas lieu entre le jus et vous, le rendu ne sera pas pareil." D'où l'importance de tester un parfum sur sa peau pour voir si la magie opère. Et d'ajouter que les notes sucrées (vanille, ambre) ou fruitées (agrumes) vont avoir tendance à soit sentir très fort, soit s'effacer selon les personnes, avec à la clé, un parfum qui donnera un rendu trop capiteux ou trop acide. Autre élément de réponse apporté par Pablo Perez, de la boutique bruxelloise Senteurs d'Ailleurs: l'éducation. "Un nez peut capter certaines odeurs et pas d'autres. C'est génétique, un peu comme le goût, mais cela varie aussi en fonction de l'univers et du lieu où on a été élevé. Quelqu'un qui a grandi à la campagne sera plus sensible à des senteurs plus fleuries, vertes, tandis qu'une personne ayant grandi en ville répondra plus à des odeurs plus minérales ou métalliques." Ce n'est donc pas tant le parfum qui sentira différemment mais davantage ce que l'on sent avec notre nez. Soit une interprétation sur la base de nos souvenirs, notre histoire et nos gênes. Les parfums naturels sentent bien différemment sur chaque peau. Les parfums chimiques non. Leur senteur évolue avec le temps, les notes de tête laissant place aux notes de coeur.