Les réactions pleuvent depuis mercredi matin sur la toile, les grands chefs d'aujourd'hui pleurant la disparition d'un "exemple", un "monument", un "ambassadeur", ...

"Avec profond regret, nous devons dire au revoir à un bon ami, un exemple pour bon nombre de chefs et un véritable ambassadeur de la cuisine belge chez nous et à l'étranger. Au revoir l'ami Pierrot Fonteyne. Vos conseils, votre aide et votre soutien nous manqueront beaucoup", a écrit le chef des légumes Frank Fol.

"Pierre Fonteyne était un cuisinier exceptionnel et un vrai humaniste qui sera profondément regretté... Merci d'être vous et pour tous ces merveilleux souvenirs", a commenté pour sa part la maison "Comme chez soi"** sur le réseau social Facebook.

REST IN PEACE DEAR FRIEND 🍀 Pierre Fonteyne was an outstanding Cook & a true humanist who will be deeply regretted... Thank you for beeing you and for all those wonderful souvenirs.

Geplaatst door Comme chez Soi op Woensdag 15 april 2020

"Victime collatérale de l'inconscience des hommes. (...) Et pourtant il méritait tellement mieux. Et avait tant à partager encore avec ses jeunes auprès de qui on aimait le croiser, la veste étincelante, la mine ravie, la raie bien peignée et la gorge toujours ouverte à partager un houblon bien belge ou une vigne gouleyante", a pour sa part écrit Philippe Limbourg, l'ancien directeur du Gault&Millau Belgique.

Quand tu vis la gastronomie avec tes tripes, tu bouffes ses angoisses au quotidien, tu savoures ses plaisirs nuits et...

Geplaatst door Philippe Limbourg op Dinsdag 14 april 2020

Domicilié depuis plusieurs années à Knokke-Heist, Pierre Fonteyne a co-fondé les Maîtres-cuisiniers en 1980 aux côtés de Pierre Wynants, Claude Dupont, Jacques Deluc, Robert Vanduüren et Pierre Romeyer. Il en a également été le deuxième président, après avoir dirigé durant une vingtaine d'années les cuisines du restaurant "Bruegel" à Damme, anciennement doublé étoilé.

Encore très souvent sollicité pour faire partie de jurys de concours gastronomiques, le Carolo d'origine allait fêter ses 80 ans en septembre. C'est justement lors d'une récente compétition culinaire qu'il aurait été infecté et placé rapidement dans le coma pour une longue durée, précise Frank Fol.

Les réactions pleuvent depuis mercredi matin sur la toile, les grands chefs d'aujourd'hui pleurant la disparition d'un "exemple", un "monument", un "ambassadeur", ... "Avec profond regret, nous devons dire au revoir à un bon ami, un exemple pour bon nombre de chefs et un véritable ambassadeur de la cuisine belge chez nous et à l'étranger. Au revoir l'ami Pierrot Fonteyne. Vos conseils, votre aide et votre soutien nous manqueront beaucoup", a écrit le chef des légumes Frank Fol. "Pierre Fonteyne était un cuisinier exceptionnel et un vrai humaniste qui sera profondément regretté... Merci d'être vous et pour tous ces merveilleux souvenirs", a commenté pour sa part la maison "Comme chez soi"** sur le réseau social Facebook. "Victime collatérale de l'inconscience des hommes. (...) Et pourtant il méritait tellement mieux. Et avait tant à partager encore avec ses jeunes auprès de qui on aimait le croiser, la veste étincelante, la mine ravie, la raie bien peignée et la gorge toujours ouverte à partager un houblon bien belge ou une vigne gouleyante", a pour sa part écrit Philippe Limbourg, l'ancien directeur du Gault&Millau Belgique. Domicilié depuis plusieurs années à Knokke-Heist, Pierre Fonteyne a co-fondé les Maîtres-cuisiniers en 1980 aux côtés de Pierre Wynants, Claude Dupont, Jacques Deluc, Robert Vanduüren et Pierre Romeyer. Il en a également été le deuxième président, après avoir dirigé durant une vingtaine d'années les cuisines du restaurant "Bruegel" à Damme, anciennement doublé étoilé. Encore très souvent sollicité pour faire partie de jurys de concours gastronomiques, le Carolo d'origine allait fêter ses 80 ans en septembre. C'est justement lors d'une récente compétition culinaire qu'il aurait été infecté et placé rapidement dans le coma pour une longue durée, précise Frank Fol.