La fameuse "Gaufre de Bruxelles" s'y pare ainsi d'accompagnements peu habituels, comme de l'américain, du foie gras de canard, du homard ou encore du saumon. Elle s'accommodera également de garnitures sucrées (chocolat, pommes, ananas ou myrtilles).

L'objectif recherché par les jeunes initiateurs du concept basé sur la tendance du mono-produit, Sébastien Mattagne (qui n'est autre que le fils du chef) et Michael Chiche: "revisiter une des richesses les plus gourmandes de la culture bruxelloise". Les deux comparses travaillent déjà dans le secteur food puisqu'ils collaborent depuis quelques années à l'événement récurrent Dinner in the Sky. Ils promettent du "crousti-moelleux" pour l'emblématique mets bruxellois, composé de six fois quatre carrés symétriques.

L'établissement, ouvert sept jours sur sept, ambitionne de servir 100 gaufres par jour, allant de six euros pour celle au chocolat à seize euros pour la version homard.