En images: visite de la plus vieille distillerie de rhum jamaïcaine

En images: visite de la plus vieille distillerie de rhum jamaïcaine
© Ryan Mattis/Arrc Media

>> Lire également: Au coeur de la Jamaïque, les secrets d'un rhum de légende

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Champs de canne à sucre dans la vallée de Nassau, dans ces plaines qu'on appelle "poljés".

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Vallée de Nassau.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La distillerie propose des "rum tours" en son sein.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Récupération des cannes à sucres auprès des fermiers locaux.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Vallée de Nassau.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La vallée de Nassau et ses champs de canne à sucre.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La distillerie Appleton.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La coloration bleu-turquoise de l'eau de la source d'Appleton Estate est dûe au filtrage naturel par la roche calcaire (limestone).

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Joy Spence, master blender chez Appleton, est la première femme au monde à exercer ce métier.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Pompe à eau.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Les camions remplis de canne à sucre déposent leurs récoltes ici, où est mesuré le taux de sucre dans les cannes qui définira le prix qu'ils en tireront.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Dans cet entrepôt est stockée la bagasse (résidus de canne à sucre) qui sera utilisée comme biomasse pour produire l'énergie pour la distillation.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Dans les champs de canne à sucre.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Extraction du jus de canne.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Extracteur de jus de canne.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La mélasse, base de la fabrication du rhum.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Quelques "marques" de rhum (à mélanger) seront utilisées lors de master class où le visiteur pourra "blender" son propre rhum.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Joy Spence, master blender, observe minutieusement le rhum avant de le goûter.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Joy Spence.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

On distingue clairement le disque de couleur olive au-dessus du liquide. Les traces laissées sur le bord du verre, après l'avoir penché, indiquent la viscosité que le rhum acquiert en vieillissant.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Joy Spence.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La distillerie.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

La distillerie.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Les "pot stills", pour la distillation en alambics.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Les "column stills", pour la distillation en colonne.

Appleton Estate © Ryan Mattis/Arrc Media

Les différentes "marques" de rhum sont vieillies en fûts de chêne.