Plus connue sous le pseudonyme de @Alia.rds, Alizée s'est créé, sur son compte Instagram, un univers coloré, soigné mais surtout gourmand. La nourriture, la " graille " comme elle l'appelle, c'est sa passion. Suivie par près de 30 000 personnes, la jeune Liégeoise a la tête pleine de projets. Son dernier en date ? La Gordita, un curieux mélange entre le café balinais et la taquerìa mexicaine.

Mais celle qui a ouvert son premier restaurant en temps de pandémie (en version traiteur, en attendant l'évolution des mesures) n'était pas spécialement destinée à faire de la cuisine son métier. Si elle ne remerciera jamais assez ses parents de lui avoir " éduqué le palais et titillé les papilles " depuis son plus jeune âge, Alizée a un parcours à mille lieues des fourneaux. Après avoir obtenu son bachelier en communication à l'ULG, elle décide de migrer dans la capitale pour un master en communication marketing à l'ULB. Son compte Insta, qu'elle a lancé lors de sa dernière année de bachelier, commence alors à prendre. " C'est vraiment quand j'ai déménagé à Bruxelles que les choses ont décollé, nous confie-t-elle. J'avais beaucoup de temps donc j'étais hyperactive sur les réseaux. Je postais une recette par jour, je crois. Et les gens ont se sont mis à me remarquer. J'ai attiré des nouvelles personnes et mon compte a bien grandi. C'est aussi à ce moment-là que j'ai réalisé mes premiers partenariats et que je me suis rendu compte que ça pouvait être un vrai métier. "

Alors une fois son diplôme en poche fin 2018, Alizée se lance et vit de sa passion pour la cuisine, de son blog et des réseaux sociaux. Après quelques tribulations, plantages et rattrapages, elle décide d'écrire un livre et d'ouvrir son propre restaurant. C'était sans compter l'arrivée de la Covid. " Là, j'avoue que c'était un peu la chute, se souvient-elle. Tous les partenariats s'annulaient et du côté des marques c'était silence radio. Je me demandais vraiment si cela allait revenir. Faut pas se mentir, ça reste nouveau tout ça et je voyais un peu tout ce travail s'écrouler devant mes yeux. "

Le tournant de la pandémie

Enfermée chez elle, avec ses deux fidèles compagnons, Olive et Oscar, ses chats (ou enfants, on ne sait plus très bien), Alizée se plonge éperdument dans les Sims 4 dans un premier temps. Et puis elle prend le taureau par les cornes et se met à compiler un livre. Elle crée de nombreuses vidéos et autres contenus pour son compte qui continue de gonfler et rêve toujours de son restaurant. Après des mois de travail, et suite à une production 100% homemade, son bouquin sort enfin en novembre. 130 recettes végétales et gourmandes, à l'exception de trois contenant du poisson. Dans la foulée, et après nombre de déboires, la jeune femme trouve un lieu pour ouvrir son enseigne. Mais les poches sont vides. Alors elle tente le tout pour le tout et lance un crowdfunding. " Je n'étais pas vraiment préparée, avoue-t-elle. J'ai regardé toutes les vidéos explicatives, lu tous les articles sur comment bien réussir sa campagne de crowdfunding. Tout le monde disait qu'il fallait s'y prendre des mois à l'avance. J'ai lancé ma campagne une semaine avant. (rires) J'ai fait un saut dans le vide. J'avais pour objectif de réunir 10 000 euros et pour être honnête, je n'y croyais pas trop. "

Mais le compteur explose, et finalement, c'est près de 25 000 euros qui vont être récoltés. Permettant à Alizée de réaliser son rêve et d'ouvrir son restaurant, La Gordita. Une grailleria végétale, avec des options carnivores. Cette cantine où la graille est célébrée s'annonce colorée, gourmande et inondée de bonnes ondes. La nourriture y vient des quatre coins du globe. Inspirée par ses voyages, au Mexique et en Asie du Sud-Est notamment, Alizée propose une cuisine du monde sans se limiter à une seule région. Mais une chose est certaine, la jeune Liégeoise n'a qu'une hâte, retrouver ses lardons - comprendre sa communauté - et faire ce qu'elle fait de mieux, célébrer la " graille ", la vraie. Encore et encore.

Par Thibault Dejace

Les recettes d'Alizée pour recevoir les mamans au jardin

Les fingers de maïs (à retrouver chez Gordita)

Ingrédients pour 16 fingers

2 beaux maïs, soit crus soit sous-vide. Pour la sauce aux piments: 4 c à s de mayonnaise, 2 c à s de ketchup, 2 c à c de paprika, 1 c à c d'ail en poudre, 2 c à c de cumin, le jus d'1/2 citron vert, une dizaine de piments verts doux (en bocaux) broyés, 1/2 piment jalapeño, 1/2 c à c de piment de Cayenne, 2 poignées de coriandre hachée. Pour les toppings: 30 g de feta, 1 gros oignon rouge caramélisé, 1 poignée de coriandre, 1/2 citron vert, 1/2 avocat, 2 pincées de poudre de piment broyé.

Préparation

Si le maïs est cru, le faire blanchir dans de l'eau bouillante pendant 7 minutes. Sinon le laver simplement à l'eau froide.

Préchauffer le four à 200 °C. Couper les maïs en quartiers et les mettre sur une plaque du four (avec un papier sulfurisé, c'est mieux). Laisser cuire 25 minutes (en les retournant au milieu de la cuisson) et mettre le four sur gril les 5 dernières minutes.

Pour la sauce aux piments, hacher la coriandre finement, les piments doux et la moitié du piment jalapeño. Mixer le tout. Ajouter la mayonnaise, le ketchup, le paprika, l'ail en poudre, le cumin, le piment de Cayenne et le jus de citron vert. Mixer à nouveau et placer la sauce au frigo.

Pour les toppings, couper les oignons en lamelles et les faire caraméliser avec une pincée de sel.

Couper l'avocat en lamelles et émietter la feta.

Sortir les maïs du four et à l'aide d'un pinceau, appliquer la sauce. Les recouvrir ensuite des différents toppings (feta, oignon, coriandre, avocat, citron vert, piment) et c'est prêt!

Courgette et aubergine farcies

Ingrédients pour 4 personnes

Pour les "pâtes" aux légumes: 1/2 courgette, 1/2 aubergine. Pour la sauce: 2 poivrons rouges (de préférence les longs qui sont plus sucrés), 1 oignon rouge, 40 g de concentré de tomate bio, 1 c à s de paprika, 1 c à c d'ail en poudre, 1 c à s d'herbes séchées italiennes, huile d'olive et sel, 200 g de mascarpone. Pour la farce: 1/2 courgette, 1/2 aubergine, 150 g de ricotta, une dizaine de feuilles de basilic, le zeste d'1/2 citron jaune, sel et poivre. Pour les toppings:75 g de petits pois décongelés, 60 g de parmesan, 1 c à s de ricotta, quelques feuilles de basilic, du piment rouge broyé.

Préparation

Préchauffer le four à 200 °C.

Pour la sauce tomates poivrons mascarpone, éplucher et couper l'oignon en petits morceaux. Égrainer les poivrons puis les couper en petits dés (le plus petit possible).

Dans une casserole, verser un filet d'huile d'olive, ajouter l'oignon, les épices et le sel et laisser cuire à feu doux 5 minutes. Ajouter les poivrons et laisser cuire 15 minutes à couvert (toujours à feu doux) jusqu'à ce qu'ils deviennent fondants.

Ajouter ensuite le concentré de tomate et bien mélanger. Laisser cuire encore une dizaine de minutes à feu moyen. Incorporer finalement le mascarpone, mélanger et laisser cuire à feu très doux, le temps de faire le reste.

Pour les "pâtes" aux légumes, à l'aide d'une mandoline ou d'un Econome, réaliser des lamelles fines de la moitié d'une courgette et de la moitié d'une aubergine. Couper les autres moitiés en petits morceaux pour la farce.

Pour la farce, dans une poêle, verser un filet d'huile d'olive puis ajouter les morceaux de courgette et d'aubergine. Les faire cuire à feu moyen jusqu'à ce qu'ils soient cuits. En fin de cuisson, augmenter le feu pour les faire griller quelques minutes. Les verser ensuite dans le mixeur et les mixer complètement. Ajouter les zestes, le basilic et la ricotta. Mixer une nouvelle fois. Finalement, saler et poivrer.

Sur l'extrémité inférieure de la lamelle de courgette ou d'aubergine, placer une cuillère à café de farce et enrouler la lamelle sur elle-même pour réaliser un rouleau. Faire de même avec chaque lamelle. Une double roulade en enroulant l'aubergine sur la courgette est également possible.

Se munir de son plus beau plat qui va au four. ajouter une louche de sauce. Puis placer toutes les roulades farcies. Finir en versant le reste de sauce. Ajouter le parmesan et mettre au four pendant 35 minutes.

Une fois le plat sorti du four, ajouter les toppings: petits pois, ricotta, zestes, basilic, piment rouge broyé.

La tarte rustique

Ingrédients pour 8 parts

Pour la pâte brisée sucrée: 250 g de farine, 130 g de beurre, 50 g de sucre blanc ou cassonade, 75 ml d'eau tiède, 1 pincée de sel. Pour la garniture: 2 branches de rhubarbe, 10 fraises de taille moyenne, 50 g de sucre blanc, 1 citron, quelques feuilles de menthe. Pour la crème chantilly: 250 ml de crème fraîche (+ 30% matière grasse) au frigo, le zeste d'1 citron vert, 25 g de sucre impalpable. Pour finaliser: 1 jaune d'oeuf, 2 poignées de noisettes brésiliennes, 1 poignée de pistaches concassées.

Préparation

Pour la pâte brisée sucrée: dans un bol, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter le beurre coupé en morceaux et l'incorporer dans le mélange de farine. Verser l'eau petit à petit. La pâte doit devenir une boule homogène et ne doit pas coller. Filmer la boule de pâte et la placer 1h au frigo.

Pour la garniture: couper les fraises en quartiers et la rhubarbe en rondelles. Mélanger le tout avec le sucre, des feuilles de menthe hachées et le jus d'un citron.

Pour la crème chantilly: zester d'abord un citron vert. Sortir la crème du frigo et la fouetter jusqu'à ce qu'elle s'épaississe. Ajouter ensuite le sucre impalpable et battre le mélange jusqu'à obtenir une belle consistance de crème chantilly. Attention à ne pas transformer la crème en beurre. Finalement, incorporer les zestes de citron vert à la spatule. Réserver la chantilly au frais.

Préchauffer le four à 180 °C.

Fariner le plan de travail et étaler la pâte à l'aide d'un rouleau pâtissier jusqu'à obtenir une épaisseur de 2 mm.

Sur une plaque de four, poser un papier sulfurisé ou un tapis pâtissier. Placer la pâte dessus. Ajouter le mélange de fraises et rhubarbe en veillant à bien laisser 5 cm de bordure. Replier les bords sur les fruits.

Dans un petit bol, mélanger un jaune d'oeuf avec 1 c à s d'eau puis badigeonner les bords de la pâte. Ajouter de la brésilienne et enfourner 40 minutes.

Sortir la tarte du four et la laisser refroidir sur la plaque.

Au moment de servir, ajouter les pistaches et la crème chantilly à l'aide d'une douille.

Plus connue sous le pseudonyme de @Alia.rds, Alizée s'est créé, sur son compte Instagram, un univers coloré, soigné mais surtout gourmand. La nourriture, la " graille " comme elle l'appelle, c'est sa passion. Suivie par près de 30 000 personnes, la jeune Liégeoise a la tête pleine de projets. Son dernier en date ? La Gordita, un curieux mélange entre le café balinais et la taquerìa mexicaine.Mais celle qui a ouvert son premier restaurant en temps de pandémie (en version traiteur, en attendant l'évolution des mesures) n'était pas spécialement destinée à faire de la cuisine son métier. Si elle ne remerciera jamais assez ses parents de lui avoir " éduqué le palais et titillé les papilles " depuis son plus jeune âge, Alizée a un parcours à mille lieues des fourneaux. Après avoir obtenu son bachelier en communication à l'ULG, elle décide de migrer dans la capitale pour un master en communication marketing à l'ULB. Son compte Insta, qu'elle a lancé lors de sa dernière année de bachelier, commence alors à prendre. " C'est vraiment quand j'ai déménagé à Bruxelles que les choses ont décollé, nous confie-t-elle. J'avais beaucoup de temps donc j'étais hyperactive sur les réseaux. Je postais une recette par jour, je crois. Et les gens ont se sont mis à me remarquer. J'ai attiré des nouvelles personnes et mon compte a bien grandi. C'est aussi à ce moment-là que j'ai réalisé mes premiers partenariats et que je me suis rendu compte que ça pouvait être un vrai métier. "Alors une fois son diplôme en poche fin 2018, Alizée se lance et vit de sa passion pour la cuisine, de son blog et des réseaux sociaux. Après quelques tribulations, plantages et rattrapages, elle décide d'écrire un livre et d'ouvrir son propre restaurant. C'était sans compter l'arrivée de la Covid. " Là, j'avoue que c'était un peu la chute, se souvient-elle. Tous les partenariats s'annulaient et du côté des marques c'était silence radio. Je me demandais vraiment si cela allait revenir. Faut pas se mentir, ça reste nouveau tout ça et je voyais un peu tout ce travail s'écrouler devant mes yeux. "Enfermée chez elle, avec ses deux fidèles compagnons, Olive et Oscar, ses chats (ou enfants, on ne sait plus très bien), Alizée se plonge éperdument dans les Sims 4 dans un premier temps. Et puis elle prend le taureau par les cornes et se met à compiler un livre. Elle crée de nombreuses vidéos et autres contenus pour son compte qui continue de gonfler et rêve toujours de son restaurant. Après des mois de travail, et suite à une production 100% homemade, son bouquin sort enfin en novembre. 130 recettes végétales et gourmandes, à l'exception de trois contenant du poisson. Dans la foulée, et après nombre de déboires, la jeune femme trouve un lieu pour ouvrir son enseigne. Mais les poches sont vides. Alors elle tente le tout pour le tout et lance un crowdfunding. " Je n'étais pas vraiment préparée, avoue-t-elle. J'ai regardé toutes les vidéos explicatives, lu tous les articles sur comment bien réussir sa campagne de crowdfunding. Tout le monde disait qu'il fallait s'y prendre des mois à l'avance. J'ai lancé ma campagne une semaine avant. (rires) J'ai fait un saut dans le vide. J'avais pour objectif de réunir 10 000 euros et pour être honnête, je n'y croyais pas trop. "Mais le compteur explose, et finalement, c'est près de 25 000 euros qui vont être récoltés. Permettant à Alizée de réaliser son rêve et d'ouvrir son restaurant, La Gordita. Une grailleria végétale, avec des options carnivores. Cette cantine où la graille est célébrée s'annonce colorée, gourmande et inondée de bonnes ondes. La nourriture y vient des quatre coins du globe. Inspirée par ses voyages, au Mexique et en Asie du Sud-Est notamment, Alizée propose une cuisine du monde sans se limiter à une seule région. Mais une chose est certaine, la jeune Liégeoise n'a qu'une hâte, retrouver ses lardons - comprendre sa communauté - et faire ce qu'elle fait de mieux, célébrer la " graille ", la vraie. Encore et encore.Par Thibault DejaceIngrédients pour 16 fingers2 beaux maïs, soit crus soit sous-vide. Pour la sauce aux piments: 4 c à s de mayonnaise, 2 c à s de ketchup, 2 c à c de paprika, 1 c à c d'ail en poudre, 2 c à c de cumin, le jus d'1/2 citron vert, une dizaine de piments verts doux (en bocaux) broyés, 1/2 piment jalapeño, 1/2 c à c de piment de Cayenne, 2 poignées de coriandre hachée. Pour les toppings: 30 g de feta, 1 gros oignon rouge caramélisé, 1 poignée de coriandre, 1/2 citron vert, 1/2 avocat, 2 pincées de poudre de piment broyé.PréparationSi le maïs est cru, le faire blanchir dans de l'eau bouillante pendant 7 minutes. Sinon le laver simplement à l'eau froide.Préchauffer le four à 200 °C. Couper les maïs en quartiers et les mettre sur une plaque du four (avec un papier sulfurisé, c'est mieux). Laisser cuire 25 minutes (en les retournant au milieu de la cuisson) et mettre le four sur gril les 5 dernières minutes.Pour la sauce aux piments, hacher la coriandre finement, les piments doux et la moitié du piment jalapeño. Mixer le tout. Ajouter la mayonnaise, le ketchup, le paprika, l'ail en poudre, le cumin, le piment de Cayenne et le jus de citron vert. Mixer à nouveau et placer la sauce au frigo.Pour les toppings, couper les oignons en lamelles et les faire caraméliser avec une pincée de sel.Couper l'avocat en lamelles et émietter la feta. Sortir les maïs du four et à l'aide d'un pinceau, appliquer la sauce. Les recouvrir ensuite des différents toppings (feta, oignon, coriandre, avocat, citron vert, piment) et c'est prêt!Ingrédients pour 4 personnesPour les "pâtes" aux légumes: 1/2 courgette, 1/2 aubergine. Pour la sauce: 2 poivrons rouges (de préférence les longs qui sont plus sucrés), 1 oignon rouge, 40 g de concentré de tomate bio, 1 c à s de paprika, 1 c à c d'ail en poudre, 1 c à s d'herbes séchées italiennes, huile d'olive et sel, 200 g de mascarpone. Pour la farce: 1/2 courgette, 1/2 aubergine, 150 g de ricotta, une dizaine de feuilles de basilic, le zeste d'1/2 citron jaune, sel et poivre. Pour les toppings:75 g de petits pois décongelés, 60 g de parmesan, 1 c à s de ricotta, quelques feuilles de basilic, du piment rouge broyé.PréparationPréchauffer le four à 200 °C.Pour la sauce tomates poivrons mascarpone, éplucher et couper l'oignon en petits morceaux. Égrainer les poivrons puis les couper en petits dés (le plus petit possible).Dans une casserole, verser un filet d'huile d'olive, ajouter l'oignon, les épices et le sel et laisser cuire à feu doux 5 minutes. Ajouter les poivrons et laisser cuire 15 minutes à couvert (toujours à feu doux) jusqu'à ce qu'ils deviennent fondants.Ajouter ensuite le concentré de tomate et bien mélanger. Laisser cuire encore une dizaine de minutes à feu moyen. Incorporer finalement le mascarpone, mélanger et laisser cuire à feu très doux, le temps de faire le reste.Pour les "pâtes" aux légumes, à l'aide d'une mandoline ou d'un Econome, réaliser des lamelles fines de la moitié d'une courgette et de la moitié d'une aubergine. Couper les autres moitiés en petits morceaux pour la farce.Pour la farce, dans une poêle, verser un filet d'huile d'olive puis ajouter les morceaux de courgette et d'aubergine. Les faire cuire à feu moyen jusqu'à ce qu'ils soient cuits. En fin de cuisson, augmenter le feu pour les faire griller quelques minutes. Les verser ensuite dans le mixeur et les mixer complètement. Ajouter les zestes, le basilic et la ricotta. Mixer une nouvelle fois. Finalement, saler et poivrer.Sur l'extrémité inférieure de la lamelle de courgette ou d'aubergine, placer une cuillère à café de farce et enrouler la lamelle sur elle-même pour réaliser un rouleau. Faire de même avec chaque lamelle. Une double roulade en enroulant l'aubergine sur la courgette est également possible.Se munir de son plus beau plat qui va au four. ajouter une louche de sauce. Puis placer toutes les roulades farcies. Finir en versant le reste de sauce. Ajouter le parmesan et mettre au four pendant 35 minutes.Une fois le plat sorti du four, ajouter les toppings: petits pois, ricotta, zestes, basilic, piment rouge broyé.Ingrédients pour 8 partsPour la pâte brisée sucrée: 250 g de farine, 130 g de beurre, 50 g de sucre blanc ou cassonade, 75 ml d'eau tiède, 1 pincée de sel. Pour la garniture: 2 branches de rhubarbe, 10 fraises de taille moyenne, 50 g de sucre blanc, 1 citron, quelques feuilles de menthe. Pour la crème chantilly: 250 ml de crème fraîche (+ 30% matière grasse) au frigo, le zeste d'1 citron vert, 25 g de sucre impalpable. Pour finaliser: 1 jaune d'oeuf, 2 poignées de noisettes brésiliennes, 1 poignée de pistaches concassées.PréparationPour la pâte brisée sucrée: dans un bol, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter le beurre coupé en morceaux et l'incorporer dans le mélange de farine. Verser l'eau petit à petit. La pâte doit devenir une boule homogène et ne doit pas coller. Filmer la boule de pâte et la placer 1h au frigo.Pour la garniture: couper les fraises en quartiers et la rhubarbe en rondelles. Mélanger le tout avec le sucre, des feuilles de menthe hachées et le jus d'un citron.Pour la crème chantilly: zester d'abord un citron vert. Sortir la crème du frigo et la fouetter jusqu'à ce qu'elle s'épaississe. Ajouter ensuite le sucre impalpable et battre le mélange jusqu'à obtenir une belle consistance de crème chantilly. Attention à ne pas transformer la crème en beurre. Finalement, incorporer les zestes de citron vert à la spatule. Réserver la chantilly au frais.Préchauffer le four à 180 °C.Fariner le plan de travail et étaler la pâte à l'aide d'un rouleau pâtissier jusqu'à obtenir une épaisseur de 2 mm.Sur une plaque de four, poser un papier sulfurisé ou un tapis pâtissier. Placer la pâte dessus. Ajouter le mélange de fraises et rhubarbe en veillant à bien laisser 5 cm de bordure. Replier les bords sur les fruits.Dans un petit bol, mélanger un jaune d'oeuf avec 1 c à s d'eau puis badigeonner les bords de la pâte. Ajouter de la brésilienne et enfourner 40 minutes.Sortir la tarte du four et la laisser refroidir sur la plaque.Au moment de servir, ajouter les pistaches et la crème chantilly à l'aide d'une douille.