1--Cap sur la Russie pour Benoît Nihant

Qui l'eût cru? Quand elles se parent de chocolat, les extravagantes coupoles d'or et de couleurs vives de la Cathédrale Saint-Basile s'avèrent être autant de cachettes idéales où trouver les meilleures gourmandises. En version graphique ou 3D, le monument emblématique de Moscou est plus irrésistible que jamais sous l'impulsion du chocolatier liégeois qui, dans les mots immortels du poète russe Fiodor Ivanovitch Tiouttchev, rappelle que la raison ne peut cerner la Russie chocolatée, grande et incroyable.

2--Le beau sapin de Pierre Marcolini

Pour les fêtes 2021, l'incontournable dompteur de fèves bruxellois rend hommage à la noisette du Piémont, aux subtiles effluves de truffes blanches, et en profite pour revisiter l'iconique gianduja au passage. Le résultat: un voyage au sommet des saveurs dans la vallée piémontaise, entre recettes de gianduja à déguster sous un ciel étoilé, jeux de cache-cache sous la neige avec l'Ours en chocolat, et le Sapin Bonheur à partager lors de " l'après-ski ". De quoi se la jouer plaisirs divers avec ou sans sports d'hiver planifiés au calendrier. Tout schuss dans la bouche!

Sapin au chocolat noir et ses deux coffrets, 139 euros. eu.marcolini.com, photos: SDP
Sapin au chocolat noir et ses deux coffrets, 139 euros. eu.marcolini.com © photos: SDP

3--Traîneau royal chez Herman Van Dender

Si c'est bon pour le roi, alors pour nous aussi: fidèle à sa tradition annuelle, le fournisseur de la Cour bruxellois a imaginé diverses scènes spéciales de Noël, aussi alléchantes pour les yeux que pour les papilles. A commencer par un traîneau en chocolat maison, accompagné d'un assortiment de crèmes glacées et de sorbets. Parfait pour six estomacs pleins qui s'avèrent soudainement avoir encore un peu de place libre au moment de voir arriver le dessert avec convoitise...

Traîneau, 45 euros, disponible du 18 au 26 décembre, vandender.com, photos: SDP
Traîneau, 45 euros, disponible du 18 au 26 décembre, vandender.com © photos: SDP
Qui l'eût cru? Quand elles se parent de chocolat, les extravagantes coupoles d'or et de couleurs vives de la Cathédrale Saint-Basile s'avèrent être autant de cachettes idéales où trouver les meilleures gourmandises. En version graphique ou 3D, le monument emblématique de Moscou est plus irrésistible que jamais sous l'impulsion du chocolatier liégeois qui, dans les mots immortels du poète russe Fiodor Ivanovitch Tiouttchev, rappelle que la raison ne peut cerner la Russie chocolatée, grande et incroyable. Pour les fêtes 2021, l'incontournable dompteur de fèves bruxellois rend hommage à la noisette du Piémont, aux subtiles effluves de truffes blanches, et en profite pour revisiter l'iconique gianduja au passage. Le résultat: un voyage au sommet des saveurs dans la vallée piémontaise, entre recettes de gianduja à déguster sous un ciel étoilé, jeux de cache-cache sous la neige avec l'Ours en chocolat, et le Sapin Bonheur à partager lors de " l'après-ski ". De quoi se la jouer plaisirs divers avec ou sans sports d'hiver planifiés au calendrier. Tout schuss dans la bouche! Si c'est bon pour le roi, alors pour nous aussi: fidèle à sa tradition annuelle, le fournisseur de la Cour bruxellois a imaginé diverses scènes spéciales de Noël, aussi alléchantes pour les yeux que pour les papilles. A commencer par un traîneau en chocolat maison, accompagné d'un assortiment de crèmes glacées et de sorbets. Parfait pour six estomacs pleins qui s'avèrent soudainement avoir encore un peu de place libre au moment de voir arriver le dessert avec convoitise...