On connaissait ceux qui mangent le placenta de leur enfant. JoeyStarr, lui, est allé encore plus loin.

Dans une interview sur Sud Radio afin de promouvoir son nouveau livre culinaire, le rappeur a annoncé avoir goûté le cordon ombilical de son premier fils, Matisse, né en 2005. "J'ai goûté un petit bout du cordon ombilical de mon premier fils pour voir quel goût ça avait. C'est très caoutchouteux, ça n'a rien de passionnant. Si ce n'est pas assaisonné, ce n'est pas passionnant", a-t-il indiqué. JoeyStarr a confirmé par la suite qu'il était très curieux gustativement parlant. "J'aime tout, je suis un vrai gourmand. Il y a très peu de choses que je n'aime pas. Je n'ai pas tout mangé non plus mais, en tout cas, il n'y a pas grand-chose qui me rebute. Par exemple, les couilles je les goûte crues pour voir quel goût ça a".

Sur Europe1 il y a quelques semaines, le rappeur confiait à Laurent Mariotte sa passion pour la cuisine et son ambition de lancer prochaienement une revue qui lui serait consacrée.

On connaissait ceux qui mangent le placenta de leur enfant. JoeyStarr, lui, est allé encore plus loin. Dans une interview sur Sud Radio afin de promouvoir son nouveau livre culinaire, le rappeur a annoncé avoir goûté le cordon ombilical de son premier fils, Matisse, né en 2005. "J'ai goûté un petit bout du cordon ombilical de mon premier fils pour voir quel goût ça avait. C'est très caoutchouteux, ça n'a rien de passionnant. Si ce n'est pas assaisonné, ce n'est pas passionnant", a-t-il indiqué. JoeyStarr a confirmé par la suite qu'il était très curieux gustativement parlant. "J'aime tout, je suis un vrai gourmand. Il y a très peu de choses que je n'aime pas. Je n'ai pas tout mangé non plus mais, en tout cas, il n'y a pas grand-chose qui me rebute. Par exemple, les couilles je les goûte crues pour voir quel goût ça a".Sur Europe1 il y a quelques semaines, le rappeur confiait à Laurent Mariotte sa passion pour la cuisine et son ambition de lancer prochaienement une revue qui lui serait consacrée.