Au total, 11,14 millions d'hectares dédiés à l'agriculture biologique étaient certifiés ou en cours de conversion en 2015, soit 6,2% de la superficie agricole utilisée (SAU) totale de l'UE.

C'est presque 2 millions d'hectares de plus qu'en 2010. La barre des 10 millions d'hectares avait quant à elle été dépassée en 2012.

Seuls deux Etats membres ont vu la superficie consacrée à l'agriculture "bio" reculer entre 2010 et 2015. Le Royaume-Uni a ainsi vu cette part réduite de près d'un tiers (-29%). La tendance aux Pays-Bas a été plus limitée (-4%).

De plus en plus de producteurs se sont engagés à respecter les principes de l'agriculture biologique: Eurostat en a comptabilisé 271.500 à la fin 2015 dans l'UE, soit une augmentation de 5,4% sur un an.

Quatre Etats membres, l'Espagne, l'Italie, la France et l'Allemagne, concentrent plus de la moitié (52%) de la superficie totale consacrée au bio et du nombre total de producteurs.

Le pays le plus "bio" dans son agriculture est l'Autriche, qui y consacre un cinquième de sa surface agricole (552.000 ha), suivie de la Suède (17%, soit 519.000 ha). L'Estonie, la République tchèque, l'Italie et la Lettonie affichent des taux de plus de 10%.

En revanche, l'agriculture biologique était peu développée à Malte (0,3%, 30 ha), en Irlande (1,6%, 73.000 ha) et en Roumanie (1,8%, 246.000 ha).

Eurostat précise que l'importance du secteur "bio" est moindre dans les régions de plaines où les systèmes de productions plus intensifs sont prédominants.

Au total, 11,14 millions d'hectares dédiés à l'agriculture biologique étaient certifiés ou en cours de conversion en 2015, soit 6,2% de la superficie agricole utilisée (SAU) totale de l'UE. C'est presque 2 millions d'hectares de plus qu'en 2010. La barre des 10 millions d'hectares avait quant à elle été dépassée en 2012.Seuls deux Etats membres ont vu la superficie consacrée à l'agriculture "bio" reculer entre 2010 et 2015. Le Royaume-Uni a ainsi vu cette part réduite de près d'un tiers (-29%). La tendance aux Pays-Bas a été plus limitée (-4%).De plus en plus de producteurs se sont engagés à respecter les principes de l'agriculture biologique: Eurostat en a comptabilisé 271.500 à la fin 2015 dans l'UE, soit une augmentation de 5,4% sur un an.Quatre Etats membres, l'Espagne, l'Italie, la France et l'Allemagne, concentrent plus de la moitié (52%) de la superficie totale consacrée au bio et du nombre total de producteurs.Le pays le plus "bio" dans son agriculture est l'Autriche, qui y consacre un cinquième de sa surface agricole (552.000 ha), suivie de la Suède (17%, soit 519.000 ha). L'Estonie, la République tchèque, l'Italie et la Lettonie affichent des taux de plus de 10%.En revanche, l'agriculture biologique était peu développée à Malte (0,3%, 30 ha), en Irlande (1,6%, 73.000 ha) et en Roumanie (1,8%, 246.000 ha).Eurostat précise que l'importance du secteur "bio" est moindre dans les régions de plaines où les systèmes de productions plus intensifs sont prédominants.