Très populaire au Japon, l'umeboshi parvient à séduire de plus en plus en occident. En 2020, il était même annoncée comme l'un des aliments de l'année. Sous forme de vinaigre, de pâte ou d'épice à saupoudrer, on l'utilise souvent pour relever des plats de riz et de poisson crus ou de légumes grillés. Ou encore dans des Onigiri.
...

Très populaire au Japon, l'umeboshi parvient à séduire de plus en plus en occident. En 2020, il était même annoncée comme l'un des aliments de l'année. Sous forme de vinaigre, de pâte ou d'épice à saupoudrer, on l'utilise souvent pour relever des plats de riz et de poisson crus ou de légumes grillés. Ou encore dans des Onigiri.C'est le fruit séché et macéré de l'ume, un prunier japonais qu'on appelle aussi parfois l'abricotier du Japon. Umé signifie en effet "prune" et boshi, "séchée". Sauf que umeboshi n'a rien à voir avec la prune ou l'abricot que l'on connait ici, il est d'ailleurs toxique quand il est cru. Il doit sa couleur rouge aux feuilles de sisho pourpre qui sont ajoutées dans la fermentation. On les fait saumurer entre 1 à 6 mois et le processus demande 80g de sel pour 1 kg de fruits. Du jus filtré on fait du vinaigre et du fruit dessalé et séché on fait une pâte ou une poudre. Le vinaigre s'utilise pour les vinaigrettes, les sauces ou encore les marinades. Naturellement salé, cela permet de réduire l'apport en sel. Se méfier tout de même de ne pas en mettre trop, sous peine de noyer les autres goûts, l'umeboshi ayant un goût très prononcé. On la trouve dans de nombreux commerces bio ou asiatique ainsi qu'en ligne, mais vous pouvez aussi, si vous en avez le courage, en faire vous-même. Cette prune aurait aussi de nombreuses vertus médicinales, ainsi les guerriers japonais la consommaient pour retrouver de l'énergie. Aujourd'hui encore, elle est reconnue comme un aliment santé. Elle aurait ainsi un pouvoir antibiotique et antiseptique. On lui prête même de prémunir contre le rhume et la grippe. Elle agirait aussi contre les ballonnements en stimulant la digestion et pourrait même servir de pansement gastrique. Sa haute teneur en acide citrique, deux à trois fois plus que le citron, permettrait également d'absorber et de fixer le calcium. Enfin, infusée dans un bol de thé vert, l'umeboshi serait aussi un excellent remède contre la gueule de bois.