Dans la foulée de cette reconnaissance, un Observatoire rassemblant les diverses associations du secteur brassicole en Belgique a été mis sur pied. Il est chargé de suivre l'évolution de la culture de la bière. Un rapport dressant un état des lieux du secteur doit ainsi être adressé sur base régulière à l'Unesco. L'idée est d'en rédiger un tous les deux ans.

Le premier a été confié à quatre journalistes et est décliné en quatre grands thèmes: la bière et son secteur, le savoir-faire, la diversité, et l'aspect social. "L'objectif du rapport est de démontrer que la bière et sa culture sont bien un patrimoine vivant", explique Norbert Heukemes, secrétaire général de la Communauté germanophone qui a édité ce rapport 2018-2019.

C'est la communauté germanophone qui avait introduit début 2015 la candidature belge de la culture de la bière à l'Unesco, afin d'éviter la longue file d'attente qu'aurait dû suivre le dossier s'il avait été introduit directement par la Belgique.