En dépit de son nom, la patate douce n'a rien d'une pomme de terre. Elle pousse sous la terre, et c'est bien là leur seul point commun. Il s'agit plutôt d'une cousine lointaine, qui appartient à la famille des Convolvulaceae.
...

En dépit de son nom, la patate douce n'a rien d'une pomme de terre. Elle pousse sous la terre, et c'est bien là leur seul point commun. Il s'agit plutôt d'une cousine lointaine, qui appartient à la famille des Convolvulaceae.Les patates douces présentent une forme oblongue et irrégulière, et sont très riches en amidon. La pelure marron ou violacée cache une chair orange, blanche, voire mauve. Toutes les variétés sont douces. La variante d'un bel orange est particulièrement riche en bêtacarotène et reste sans doute la plus connue. Les patates douces contiennent peu d'eau et se conservent peu de temps. En Amérique, on a coutume de les déterrer au tout dernier moment.Les patates douces sont originaires d'Amérique latine et centrale. On les y cultive depuis l'ère inca, et même avant. Elles se sont ensuite répandues dans le monde entier lors des grands voyages de découverte et grâce au commerce maritime. L'histoire veut que Christophe Colomb et d'autres grands navigateurs aient rapporté la patate douce en Europe, comme la simple pomme de terre. Les Espagnols l'auraient également introduite en Asie. On trouve dans le monde entier des recettes qui mettent la patate douce à l'honneur. En Amérique, où ce légume est hyper populaire, la sweet-potato casserole reste indissociable de la traditionnelle dinde du Thanksgiving Day. Le dîner de Thanksgiving commémore l'époque où la population indienne locale a sauvé la vie à des réfugiés européens en leur servant de la nourriture du cru. Les patates douces ont alors joué un rôle primordial.La patate douce est aussi appréciée au Surinam et en Polynésie. En Chine, en hiver, on trouve à chaque coin de rue des marchands ambulants qui vendent des patates douces soufflées. En Asie du Sud-Est, on en fait des nouilles. Les Indiens raffolent de la patate douce. Et la Papouasie-Nouvelle-Guinée elle-même en cultive au moins cinq sortes distinctes.La patate douce mérite son surnom de "super aliment". Elle regorge de fibres, de vitamines et de minéraux. Ajoutons-y des trésors d'antioxydants, plus que la myrtille. La patate douce est une source de sucres lents. Mais elle ne contient ni graisses, ni cholestérol.Comme c'est un aliment que l'organisme brûle lentement et qui freine les pics d'insuline, on la recommande aux diabétiques. Elle convient à un régime sans gluten. La patate douce surprend par son exquise saveur légèrement épicée. Elle doit sa douceur à un sucre, le raffinose, que l'on retrouve dans les hydrates de carbone (glucides). Les patates douces ne présentent pas toutes le même taux de raffinose, celui-ci varie d'une espèce à l'autre. Il faut savoir que le raffinose peut causer des vents et des ballonnements.En cuisine, la patate douce peut se préparer de mille façons: soufflée, cuite à l'eau, grillée ou rôtie, en purée, vapeur ou frite. Préparez-la comme une pomme de terre classique. Elle se cuit aussi non pelée, au four. On en fait de délicieuses frites, mais jamais aussi croquantes qu'avec une pomme de terre classique, autant le savoir.Préférez les patates douces de petit ou moyen calibre. Les plus grosses peuvent être fibreuses. Avant de les cuire au four, veillez à ce qu'elles aient grosso modo la même taille: la cuisson sera plus homogène. Les tubercules frais doivent être fermes sous les doigts. Ils ne peuvent être ni ridés, ni tachés. Attention: le bout ne peut pas être coloré. Au frigo, la patate douce pourrit vite, car il fait trop froid pour elle. Conservez ce légume dans une pièce sombre et sèche, à environ 15 °C. Il restera impeccable pendant deux ou trois semaines. Pour conserver les patates douces plus longtemps encore, emballez-les dans du papier journal, éventuellement avec une pomme.Par leur saveur, les patates douces se prêtent aussi aux desserts: en purée dans un tiramisu, en pudding, dans des tartes, des brownies, voire des glaces. Les puristes les râpent et les dégustent crues en salade. Les patates douces sont faciles à cultiver et se trouvent en rayon toute l'année. En automne, elles accompagnent à merveille gibiers et volailles.Texte Christl Exelmans