La saison des maatjes a débuté ce 12 juin en Flandre. Un événement qui a été célébré comme à l'accoutumée malgré les mesures imposées par la crise du coronavirus. "Je suis heureux que nous ayons pu perpétuer la tradition avec les mesures de sécurité nécessaires", s'est réjoui le bourgmestre Bart Tommelein (Open Vld).

Le premier tonnelet de maatjes n'a pas été vendu aux enchères cette année mais offert aux hôpitaux ostendais AZ Damiaan et AZ Sint-Jan campus Henri Serruys. Le Maatjescomité souhaitait ainsi remercier les hôpitaux et leur personnel pour leurs efforts durant la crise du Covid-19.

L'AZ Damiaan, qui ne dénombre plus aucun patient atteint du coronavirus depuis vendredi, s'est dit heureux de ce cadeau. "Même si le pire de la crise est derrière nous, nous sommes contents que les gens n'oublient pas le dur labeur de notre personnel", a déclaré le directeur Bart de Bock.

La saison des maatjes a débuté ce 12 juin en Flandre. Un événement qui a été célébré comme à l'accoutumée malgré les mesures imposées par la crise du coronavirus. "Je suis heureux que nous ayons pu perpétuer la tradition avec les mesures de sécurité nécessaires", s'est réjoui le bourgmestre Bart Tommelein (Open Vld). Le premier tonnelet de maatjes n'a pas été vendu aux enchères cette année mais offert aux hôpitaux ostendais AZ Damiaan et AZ Sint-Jan campus Henri Serruys. Le Maatjescomité souhaitait ainsi remercier les hôpitaux et leur personnel pour leurs efforts durant la crise du Covid-19. L'AZ Damiaan, qui ne dénombre plus aucun patient atteint du coronavirus depuis vendredi, s'est dit heureux de ce cadeau. "Même si le pire de la crise est derrière nous, nous sommes contents que les gens n'oublient pas le dur labeur de notre personnel", a déclaré le directeur Bart de Bock.