Notre cher confrère Michel Verlinden vous parlait de cette adresse de de la banlieue sud de Charleroi au début 2020 - quand le monde, et celui de la restauration, n'avait pas encore subi les affres du coronavirus -, en ces termes : "Villa Castelli, une maîtrise qui se joue des frontières. D'abord, un plat d'antipasti "casa" qui aligne des produits bruts - de la jolie charcuterie d'artisan - et des préparations travaillées - dont un précieux poulpe cuit à basse température accompagné d'une crème de légumes racines. Ensuite, les culurgiones, des ravioles insulaires, livrées dans une interprétation sans concession à base de pecorino, de menthe et de pomme de terre, qui clouent le bec du sceptique. On la ramène d'autant moins qu'un coup de fourchette dans l'assiette voisine, la fameuse carbonara, prouve que le chef possède une maîtrise qui se joue des frontières et des clochers."

Mais ça, c'était avant le confinement, qui dure encore pour les restaurants.

., SDP
. © SDP

Réaction au confinement et à l'inactivité forcée, ce restaurant italien enthousiasmant se classe dans les adresses qui ont opté pour un service de livraison à domicile (dans un rayon de 10 km autour de l'établissement). Bonne idée. Au menu, une formule " antipasti " - 15 euros par personne - comprenant salaisons, légumes marinés, poulpe cuit à basse température (une spécialité maison) et autres délices des Pouilles.

Pour ceux qui veuillent s'adonner à la préparation des recettes italiennes, on recommande les kits " carbonara ", " puttanesca ", " crème truffe noire " et " amatriciana ", avec, contenu dans chaque box, la recette maison de la Villa elle-même. Pour continuer, même après le confinement, à passer du temps aux fourneaux.

À commander via magnabox.be, par téléphone au 071 21 68 98 ou via la page Facebook du restaurant.

Notre cher confrère Michel Verlinden vous parlait de cette adresse de de la banlieue sud de Charleroi au début 2020 - quand le monde, et celui de la restauration, n'avait pas encore subi les affres du coronavirus -, en ces termes : "Villa Castelli, une maîtrise qui se joue des frontières. D'abord, un plat d'antipasti "casa" qui aligne des produits bruts - de la jolie charcuterie d'artisan - et des préparations travaillées - dont un précieux poulpe cuit à basse température accompagné d'une crème de légumes racines. Ensuite, les culurgiones, des ravioles insulaires, livrées dans une interprétation sans concession à base de pecorino, de menthe et de pomme de terre, qui clouent le bec du sceptique. On la ramène d'autant moins qu'un coup de fourchette dans l'assiette voisine, la fameuse carbonara, prouve que le chef possède une maîtrise qui se joue des frontières et des clochers."Mais ça, c'était avant le confinement, qui dure encore pour les restaurants. Réaction au confinement et à l'inactivité forcée, ce restaurant italien enthousiasmant se classe dans les adresses qui ont opté pour un service de livraison à domicile (dans un rayon de 10 km autour de l'établissement). Bonne idée. Au menu, une formule " antipasti " - 15 euros par personne - comprenant salaisons, légumes marinés, poulpe cuit à basse température (une spécialité maison) et autres délices des Pouilles. Pour ceux qui veuillent s'adonner à la préparation des recettes italiennes, on recommande les kits " carbonara ", " puttanesca ", " crème truffe noire " et " amatriciana ", avec, contenu dans chaque box, la recette maison de la Villa elle-même. Pour continuer, même après le confinement, à passer du temps aux fourneaux.