Selon les résultats de la recherche, les pâtisseries, dont presque la moitié du beurre a été remplacée par la matière grasse issue d'insectes, ne diffèrent en rien des originales tant sur le plan du goût que ceux de la texture et de la couleur. Le fait que le beurre puisse ainsi être substitué, même partiellement, est une bonne nouvelle pour l'environnement. "L'empreinte écologique d'un insecte est beaucoup moins importante que celle des bovins", selon une chercheuse de la faculté de bio-ingénierie de l'UGent. "De plus, nous pouvons élever de grandes quantités d'insectes en Europe, ce qui réduit également l'empreinte causée par le transport. Le lait servant à la fabrication du beurre est souvent importé depuis l'extérieur de l'Europe."

La graisse entomologique est en outre plus facile à digérer et a des vertus antibactériennes, antimicrobiennes et antifongiques. Étant produite à petite échelle, cette alternative est pour l'instant très coûteuse. Les chercheurs étudient cependant l'avis des éventuels futurs consommateurs, à plus grande échelle. "Les produits à base d'insectes, comme les burgers d'insectes, n'ont pas encore connu un grand succès", d'après un bio-ingénieur de l'UGent. "Mais les pâtisseries ont plus de chances d'être au goût des consommateurs car il ne s'agit ici que d'un substitut de matière grasse."

Selon les résultats de la recherche, les pâtisseries, dont presque la moitié du beurre a été remplacée par la matière grasse issue d'insectes, ne diffèrent en rien des originales tant sur le plan du goût que ceux de la texture et de la couleur. Le fait que le beurre puisse ainsi être substitué, même partiellement, est une bonne nouvelle pour l'environnement. "L'empreinte écologique d'un insecte est beaucoup moins importante que celle des bovins", selon une chercheuse de la faculté de bio-ingénierie de l'UGent. "De plus, nous pouvons élever de grandes quantités d'insectes en Europe, ce qui réduit également l'empreinte causée par le transport. Le lait servant à la fabrication du beurre est souvent importé depuis l'extérieur de l'Europe." La graisse entomologique est en outre plus facile à digérer et a des vertus antibactériennes, antimicrobiennes et antifongiques. Étant produite à petite échelle, cette alternative est pour l'instant très coûteuse. Les chercheurs étudient cependant l'avis des éventuels futurs consommateurs, à plus grande échelle. "Les produits à base d'insectes, comme les burgers d'insectes, n'ont pas encore connu un grand succès", d'après un bio-ingénieur de l'UGent. "Mais les pâtisseries ont plus de chances d'être au goût des consommateurs car il ne s'agit ici que d'un substitut de matière grasse."