L'annonce est tombée le 21 mai dernier. Presque tous les restaurants de la chaîne "Jamie's Italian" du célèbre chef Jamie Oliver ont été déclarés en faillite en Grande-Bretagne, causant de facto la perte d'environ 1.000 emplois. Aujourd'hui, les médias britanniques révèlent que le chef aurait empoché 5,2 millions de livres (5,86 millions d'euros) de dividende quelques mois avant la faillite de ses restaurants, pour 8,6 millions de livres (9,7 millions d'euros) l'année précédente.

Selon le Financial Times qui relaye l'information, le groupe de Jamie Oliver se porte encore bien aujourd'hui, malgré la faillite en Grande-Bretagne. Une bonne santé notamment expliquée par l'expansion internationale du groupe qui a ouvert trois nouveaux restaurants en 2018 au Portugal, à Dubaï et au Qatar.