Si le gras a si longtemps eu mauvaise presse, on le devrait en partie aux lobbies de l'industrie sucrière qui préféraient qu'on s'intéresse au gras plutôt qu'aux sucres. Les choses sont cependant en train de changer et depuis 2010 l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de limiter l'apport en sucres libres à moins de 10% de la ration énergétique totale. Après la mode des régimes sans graisses ("Low Fat Diet"), c'est à présent celle d'éviter le sucre ("Low Carb Diet"). Des régimes populaires, comme le régime Atkins par exemple, misent tout sur les aliments riches en protéines et sans restriction de graisse, certains allant jusqu'à supprimer la consommation de glucides. De nombreux chercheurs, diététiciens et auteurs ont abondé dans ce sens. Si cet argument est certainement valable, les régimes sans sucres ne sont pas pour autant la solution pour une meilleure santé. En quelque sorte, ce qu'on reprochait à la graisse (obésité, risque supérieur de maladies cardiaques,...) est désormais reproché au sucre.
...