Une règle de base

Longtemps gestionnaire du chocolatier Belcolade et désormais importateur de vin, Rik Balcaen s'amuse comme personne à combiner ces deux plaisirs divins. Une double passion qui l'a amené à observer certaines règles élémentaires. La plus importante: "Le vin doit toujours avoir quelques notes sucrées."
...

Longtemps gestionnaire du chocolatier Belcolade et désormais importateur de vin, Rik Balcaen s'amuse comme personne à combiner ces deux plaisirs divins. Une double passion qui l'a amené à observer certaines règles élémentaires. La plus importante: "Le vin doit toujours avoir quelques notes sucrées." Avec le chocolat noir, Rik Balcaen recommande les vins foncés doux enrichis en alcool, comme les portos, sherrys et madères, ainsi que les vins doux naturels français (banyuls, maury). "Lorsque le chocolat contient d'autres ingrédients comme des fruits, des combinaisons passionnantes sont également possibles avec des rosés ou mousseux demi-doux, ou avec des vins produits à partir de raisins séchés." Avec un chocolat blanc, ce sont surtout les vins à base de muscat qui sortent du lot. Le chocolat au lait? Un cas plus délicat: "L'absence d'amertume et le fait qu'il soit plus sucré, qu'il contienne du lait et moins de cacao le rendent très difficile à combiner. On peut envisager un muscat, mais aussi un champagne demi-sec ou un vin doux à base de raisins espagnols pedro ximenez." Si le chocolat reste évidemment le grand classique pour accompagner le café, les bonbons au vin aussi s'harmonisent parfaitement avec un petit noir. Pour surprendre vos convives ou votre moitié, essayez donc les Vinoos végétariens au parfum de rosé, merlot, chardonnay ou mousseux.