Qualifié d'"enquête insolite et palpitante" par son auteur, le livre "Pourquoi boit-on du vin ?" est le fruit d'une dizaine d'années de recherches, de conférences et d'activités d'enseignant, a-t-il indiqué lundi, en présentant son ouvrage à Bruxelles. Ses dix chapitres sont liés à autant de disciplines scientifiques (santé, chimie, biologie, physique, etc...) pour tenter de répondre à la question, au-delà de la simple constatation, que le vin (et autres boissons fermentées), "c'est bon".

. © DR

L'auteur relève notamment la présence, chez l'homme, mais aussi chez des animaux comme le singe ou certains primates, d'un gêne permettant le contact avec les molécules d'éthanol produites par la fermentation. Rencontrant dans la nature des aliments comme des fruits trop mûrs en fermentation, ils en deviennent friands et peuvent régulièrement être ivres, sans en être gravement incommodés. Des raisons médicales peuvent également être évoquées pour expliquer l'attrait de l'homme pour le vin. Ainsi, dans le passé, et notamment au 17e siècle, le vin a fait partie de la pharmacopée et, aujourd'hui encore, des vertus thérapeutiques sont parfois prêtées à ce breuvage, bu en quantité restreinte évidemment, relève encore l'auteur.

La présence de glutamates dans les boissons fermentées peut aussi contribuer à expliquer l'attrait de l'homme pour le produit de la vigne, estime M. Bucella. Le livre est également agrémenté d'une série de "contre-enquêtes" plus anecdotiques, pour compléter un ouvrage qu'il destine à un large public. "Pourquoi boit-on du vin" est publié par les éditions Dunod à Paris. Fabrizio Bucella est également l'auteur d'un précédent "Anti-guide" du vin, qui aborde une série de questions inattendues que l'on peut se poser sur cette boisson.