Le terme "Meal Prepping" - ou court "Meal Prep" - tient son origine du monde américain du fitness. Le but de la préparation des repas en avance, c'est éviter des habitudes alimentaires, qui ne sont pas bonnes pour la santé, comme le Fast Food.

Ceux qui apprécient un dîner fait maison pendant la semaine malgré un horaire chargé ou qui aiment apporter leur lunch au bureau peuvent économiser du temps grâce à une planification minutieuse. C'est valable pour les familles, où la nourriture est souvent servie à la hâte, ainsi que pour les célibataires, qui peuvent tirer le meilleur parti de leurs ingrédients grâce à une planification intelligente.

Il n'est pas nécessaire de précuisiner tout le repas : Il suffit de peser les ingrédients des recettes prévues et de les préparer, prêts à cuire. Cuisiner le soir est alors beaucoup plus facile, et l'ordre dans la cuisine est également restauré plus rapidement. De nombreux "préparateurs de repas" comptent sur une combinaison des deux.

"Meal Prepping" pour les débutants

Pour commence, il faut réfléchir au nombre de repas fait maison à prévoir pour la semaine à venir, en laissant la place aux invitations spontanées et aux soirs où on peut finir les restes : normalement, il suffit de préparer environ cinq repas pour sept jours ou trois pour cinq jours.

Soyez réalistes quant à vos habitudes alimentaires : une grande marmite de soupe de légumes à emporter pour le déjeuner pendant cinq jours peut être une bonne idée sur le papier. Mais ce n'est pas le cas si vous en avez marre après le deuxième jour et "oubliez" la soupe dans le réfrigérateur après le troisième jour.

Choisissez des recettes qui sont tout aussi bonnes réchauffées que cuisinées frais (sauce bolognaise, chili con/sin carne ou un ragoût), faciles à recycler ou peuvent être rapidement préparés à partir d'ingrédients préparés tels qu'un sauté, une salade ou une omelette.

Prévoyez une à deux heures consécutives libres pendant lesquelles vous préparez les aliments ou les ingrédients individuels pour toute la semaine. Procédez de manière systématique et organisée: l'assiette ou l'ingrédient dont le temps de cuisson est le plus long doit d'abord être mis sur le feu. Par exemple, pendant la cuisson du riz ou des lentilles, vous pouvez couper les légumes, préparer des vinaigrettes, etc.

Pensez aussi au-delà de la "précuisson" et du "réchauffage". La pâte à pizza est rapidement préparée et s'améliore encore grâce à une fermentation lente au réfrigérateur. Sortez simplement la portion de pâte désirée du réfrigérateur et laissez-la revenir à température ambiante pendant que vous préchauffez le four et préparez la garniture.

La conservation des repas préparés

En plus d'une bonne planification, la préparation exige également une bonne hygiène. Tous les aliments ne se prêtent pas au stockage. Par exemple, les salades de toutes sortes qui ne sont pas chauffées avant d'être consommées devraient toujours être préparées fraîches, conservées au réfrigérateur et consommées le jour même.

Les légumes préparés pour la cuisson doivent être conservés hermétiquement au réfrigérateur - les boîtes avec couvercle hermétique ou les bocaux avec bouchon à vis sont bien adaptés. Les herbes prélavées se conservent mieux comme un bouquet de fleurs : il faut placer les tiges dans un petit verre d'eau, les couvrir avec un mince sac en plastique et les mettre dans la porte du réfrigérateur.

Les feuilles de laitue lavées et nettoyées restent croquantes pendant longtemps si elles sont bien séchées et hermétiquement conservées dans un sac Ziploc ou dans une boîte scellée au réfrigérateur. Emballez-les avec une feuille de papier absorbant: elle absorbe le liquide supplémentaire et empêche les feuilles de devenir visqueuses.

Si vous avez cuisiné trop ou si vous voulez conserver vos aliments plus longtemps, il est préférable de les congeler. Pour les soupes et les ragoûts, il vaut la peine de doubler immédiatement les recettes et de planifier la deuxième portion quelques semaines plus tard - cela vous fera économiser de l'argent, de l'énergie et du travail. Mais attention, dans le congélateur, les aliments sont plus durables, mais pas pour l'éternité : ils doivent être consommés dans les 1 à 3 mois. Vous éviterez le chaos si vous notez tout ce que vous congelez - et la date de la congélation.

Greta Pralle

Source: Welt