"La vie est un festin, et tous ceux qui boivent et mangent avec moi, qui savourent leurs repas comme ils savou- rent la vie, sont ceux qui comptent le plus. " La citation qui sert de porte d'entrée au livre Festins raconte à la fois la convivialité, la bonté et la simplicité qui émanent des recettes proposées par Sabrina Ghayour. Cette chef d'origine iranienne ne clame pas ces mots-là par hasard : elle n'a que 7 ans lorsqu'elle commence à imaginer ses propres soupes, et à l'âge de 11 ans, elle est désignée " cuisinière officielle " de sa famille. Les souvenirs de cette enfance imprègnent littéralement ses créations. Quand elle était petite, les fêtes étaient omniprésentes - comme dans toutes...

"La vie est un festin, et tous ceux qui boivent et mangent avec moi, qui savourent leurs repas comme ils savou- rent la vie, sont ceux qui comptent le plus. " La citation qui sert de porte d'entrée au livre Festins raconte à la fois la convivialité, la bonté et la simplicité qui émanent des recettes proposées par Sabrina Ghayour. Cette chef d'origine iranienne ne clame pas ces mots-là par hasard : elle n'a que 7 ans lorsqu'elle commence à imaginer ses propres soupes, et à l'âge de 11 ans, elle est désignée " cuisinière officielle " de sa famille. Les souvenirs de cette enfance imprègnent littéralement ses créations. Quand elle était petite, les fêtes étaient omniprésentes - comme dans toutes les maisonnées perses, d'ailleurs - et aujourd'hui, les grandes réunions familiales résonnent encore dans ses oreilles. " Je n'oublierai jamais les rires joyeux et contagieux. Mais aussi, j'étais submergée par les parfums exotiques, et ébahie face aux plats élaborés qui sortaient de la cuisine les uns après les autres. Une fois disposés à table, ceux-ci formaient un gigantesque tableau coloré qui était rapidement picoré par des dizaines de convives... " Autodidacte aujourd'hui établie à Londres, Sabrina Ghayour a connu la cadence des restaurants, et une expérience de courte durée dans le marketing. Elle a tenu un blog pour partager ses recettes venues de Turquie, d'Afghanistan ou d'Arménie, avant de croiser les chemins du chef américain Thomas Keller et de l'inévitable Jamie Oliver. Puis un jour, pour le plaisir et l'expérience, elle a ouvert un supper club - du nom de ces enseignes éphémères et insolites - dans sa maison londonienne, et la sauce a pris comme par magie dans ce Sabrina's Kitchen voué aux saveurs moyen-orientales. Quelques louanges plus tard, elle célébrait les confins de la Méditerranée dans un premier livre de recettes baptisé Persiana (en 2014), avant d'approfondir les goûts de l'Est dans Sirocco (2016). Deux ouvrages qui se sont transformés en succès, et qui font désormais de son auteure irano-britannique l'une des stars mondiales des rayons culinaires des librairies. Désireuse de partager sans assommer, Sabrina Ghayour nous invite donc à ces Festins qui préfèrent largement la simplicité au raffinement. " Ce sont des nouvelles recettes, mais elles restent fidèles à ma philosophie, précise-t-elle dès l'introduction. Elles ne demandent pas beaucoup de travail, mais elles sont toutes savoureuses. Aucun ingrédient n'est vraiment essentiel, et il y a toujours de la marge pour utiliser ce que vous avez sous la main. N'ayez jamais peur d'ajouter votre touche personnelle, de sortir des sentiers battus. " Divisé en chapitres qui donnent envie de s'y plonger à toute heure et en toute saison - " festins du matin ", " festins rapides ", " festins végétariens ", " festins d'été "... -, le livre propose un voyage en 100 étapes à travers la Perse d'hier et d'aujourd'hui. Le message, lui, sonne comme un rappel éternel : " Depuis toujours, rompre le pain ou partager des repas permet d'unir des cultures, des communautés et des familles. "