Trinity, un nom christique pour un produit divin, née de la rencontre des savoir-faire et de la créativité de trois grands noms du chocolat belge, à savoir Pierre Marcolini, chocolatier star, Jean-Philippe Darcis, le Verviétois et Cédric de Taeye considéré comme le 'représentant la génération montante des jeunes virtuoses du chocolat".

Jean-Philippe Darcis, Cédric de Taye et Pierre Marcolini © Baudoux Olivier

Elaborée à partir de fèves indiennes, cette tablette Grand Cru à l'amertume maîtrisée surprend par sa finesse aromatique (notes de fraîcheur acidulée, d'agrumes, de raisin et fruits secs).

© Baudoux Olivier

Mais elle incarne aussi à elle seule l'esprit du mouvement bean to bar dont ces trois artisans sont les fers de lance, faisant encore partie des chocolatiers à suivre tout le processus de création du chocolat, de la séllection des fêves de cacao auprès des producteurs, à la torréfaction et ce afin de créer un véritable chocolat signature.

Cette création à six mains sera dévoilée au public et mise en vente en exclusivité à l'occasion du chocolat de Bruxelles, les 2, 3 et 4 mars. Et, cerise sur la tablette, les bénéfices de sa vente seront reversés à l'ONG indienne STOP qui oeuvre pour la prévention de la traite des jeunes filles par l'alphabétisation, réhabilite et réinsère socialement les victimes par la formation professionnelle notamment. Doublement généreux.

Trinity, disponible à partir du 2 mars au prix de 5 euros la tablette de 50 gr.

Trinity, un nom christique pour un produit divin, née de la rencontre des savoir-faire et de la créativité de trois grands noms du chocolat belge, à savoir Pierre Marcolini, chocolatier star, Jean-Philippe Darcis, le Verviétois et Cédric de Taeye considéré comme le 'représentant la génération montante des jeunes virtuoses du chocolat".Elaborée à partir de fèves indiennes, cette tablette Grand Cru à l'amertume maîtrisée surprend par sa finesse aromatique (notes de fraîcheur acidulée, d'agrumes, de raisin et fruits secs). Mais elle incarne aussi à elle seule l'esprit du mouvement bean to bar dont ces trois artisans sont les fers de lance, faisant encore partie des chocolatiers à suivre tout le processus de création du chocolat, de la séllection des fêves de cacao auprès des producteurs, à la torréfaction et ce afin de créer un véritable chocolat signature. Cette création à six mains sera dévoilée au public et mise en vente en exclusivité à l'occasion du chocolat de Bruxelles, les 2, 3 et 4 mars. Et, cerise sur la tablette, les bénéfices de sa vente seront reversés à l'ONG indienne STOP qui oeuvre pour la prévention de la traite des jeunes filles par l'alphabétisation, réhabilite et réinsère socialement les victimes par la formation professionnelle notamment. Doublement généreux.