Cette semaine bio se déclinera autour d'un total de 208 activités qui seront autant d'opportunités de rencontres entre la filière bio et le consommateur.

Jérôme Hubert, chef du Marché Noir, comptoir de plats bio à Saint Gilles, est l'un des ambassadeurs de la Semaine du Bio 2018 © DR

Huit témoins-ambassadeurs, soit quatre femmes et quatre hommes issus du monde agricole, de la transformation, du commerce et de l'horeca ont été sélectionnés pour cette 14e édition dont le coup d'envoi sera donné à Namur, place d'Armes, les 2 et 3 juin, avec l'organisation d'un marché bio.

Cette semaine s'accompagne encore d'un site internet dédié, de divers concours et de la publication d'un fascicule de recettes bio à petits prix.

Le choix du thème de la transparence "répond à une volonté de mettre en avant la fiabilité du secteur", lequel est soumis à des contrôles stricts opérés par des certificateurs externes, explique Philippe Mattart, directeur général de l'Apaq-W. Si ce thème a été choisi antérieurement à l'éclatement de l'affaire de l'abattoir Veviba, sa pertinence n'en est que renforcée après les scandales sanitaires survenus ces derniers mois.