Entre les pluies des dernières semaines et les températures récentes plus clémentes, les mauvaises herbes ont envahi le jardin. Il est temps de désherber son jardin sans toutefois faire appel aux produits chimiques. Et puisque le temps ne manque pas en ce moment, désherbez à la main et utilisez des produits naturels comme votre eau de cuisson ou le désherbant naturel dont voici la recette.

Mélangez 5 litres d'eau, 1kg de sel iodé et 200 ml de vinaigre blanc. Aspergez les mauvaises herbes de la préparation. Quand les mauvaises commencent à jaunir et faner, arrachez !

Halte aux nuisibles

Tout comme les mauvaises herbes, les nuisibles nous donnent du fil à retordre dans nos jardins, et malgré nos efforts. Pour protéger nos cultures et nous assurer que nos récoltes ne seront pas touchées par indésirables, voici quelques précautions à prendre. D'abord, il est préférable d'utiliser des mesures respectueuses de l'environnement sinon, vous risquez de mettre également en danger certains insectes dont votre jardin a besoin pour fleurir. Ce qu'on appelle la culture raisonnée.

Les barrières sont un moyen efficace de lutter contre l'invasion de souris ou d'insectes, au même titre que les toiles anti mauvaises-herbes qui, une fois posée sur le sol, assure une protection par le bas contre les vermines et les mauvaises herbes.

., Getty Images
. © Getty Images

Afin de contrer l'invasion des escargots et limaces, parsemez vos sols d'un peu de sable ou de marc de café . Une méthode naturelle qui permettra de dissuader les gastéropodes, "allergiques" aux sols secs.

Vous pouvez également planter de la lavande ou de la sauge - aux propriétés répulsives - pour contrer les pucerons.

Et contre les fourmis ? Mélangez 65g de piment en poudre, 60g d'ail en poudre et 60g d'aneth en poudre. Saupoudrez ensuite autour des plantes affectées par les fourmis.

On plante !

Quoi de mieux que de profiter du soleil dans son jardin. Commencez dès maintenant à préparer vos cultures et plantations avec ces quelques conseils pratiques et plantes faciles d'entretien.

De nombreux buissons et plantes vivaces tels que l'alchémille - arbuste aux fleurs jaunâtres, résistant aux rongeurs et au soleil--, la viorne - aux feuilles charnues et aux fleurs blanches à roses - ou l'orpin attirent le regard sans que l'on doive constamment les tailler ou trop s'en soucier. Il existe même quelques herbes qui peuvent pousser sans problème dans votre jardin. C'est le cas du romarin, qui nécessite peu de soins et résiste aux périodes sèches. Ou encore la lavande dont la floraison au soleil nous gâte de bonnes odeurs et qui ne demande qu'à être taillée deux fois par an.

Si vous ne disposez pas du matériel idéal, sachez qu'on peut facilement allier jardinage et récup'.

Place à la récup'.

.
.

Ne jeter plus vos boites de conserves vides, vos rouleaux de papier toilette, vos pots de yaourt, vos barquettes transparentes de fruits ou bien les boîtes d'oeufs avec couvercle et transformez les en contenant pour vos plantes. Après avoir percé le fond, ces contenants serviront de mini serres. Ainsi, on donne une deuxième vie à nos déchets ménagers et on peut commencer nos semis à temps pour la saison.

Vous pouvez également, par après, repiquer vos plants dans une bouteille en plastique. Rien de plus simple.

Découpez une face de la bouteille et déposez la partie extraite au fond de la bouteille pour réaliser un drainage. Versez 1/2 verre d'eau au fond et remplissez la bouteille avec le terreau semis. A l'aide d'un tuteur, faites un avant trou sur 3 cm de profondeur pour chaque pied.

Prélevez les pieds de légumes plantés - par exemple, de tomates - dans vos semis à l'aide d'une petite cuillère et repiquez les en enterrant les racines et en les plaçant bien droits. Pour finir, placez votre mini pépiniére à la lumière, sur le rebord d'une fenêtre ou au bord d'une baie vitrée, à une température de 18°C environ.

Enfin, fabriquez votre propre engrais à l'aide des peaux de vos bananes. Pour ce faire, coupez les peaux en petits morceaux et enfouissez-les dans la terre. Lors de la décomposition de la banane, les nutriments seront distribués dans le sol. Riches en minéraux et nutriments comme le magnésium, le potassium ou le phosphore, la peau de banane vous permettra d'avoir de belles récoltes et de jolies fleurs.

., Getty Images
. © Getty Images

Et si vous n'avez pas de jardin, ne vous résignez pas à abandonner vos désirs de potager. Cultivez plutôt vos légumes dans des jardinières ou des caisses à vin, que vous placerez sur votre rebord de fenêtre ou sur votre balcon.

Quant à vos graines, vous pouvez vous en procurer en ligne sur le site d'Estragon ou de Cycle en terre. Ou encore, n'hésitez pas à consulter la pépinière la plus proche de chez vous, car bon nombre d'entre elles organisent des livraisons. (Lire aussi >> Pendant le confinement, jardinez, faites vous livrer des plantes et soutenez les horticulteurs)

Et pour vous donner quelques idées, voici les plantes aromatiques et légumes à planter en avril.

Sous abris chauffé : tomates, poivrons, concombre et aubergines

En pleine terre : carottes, choux, épinards, laitues, oignons et asperges.

A l'intérieur : basilic

Entre les pluies des dernières semaines et les températures récentes plus clémentes, les mauvaises herbes ont envahi le jardin. Il est temps de désherber son jardin sans toutefois faire appel aux produits chimiques. Et puisque le temps ne manque pas en ce moment, désherbez à la main et utilisez des produits naturels comme votre eau de cuisson ou le désherbant naturel dont voici la recette. Mélangez 5 litres d'eau, 1kg de sel iodé et 200 ml de vinaigre blanc. Aspergez les mauvaises herbes de la préparation. Quand les mauvaises commencent à jaunir et faner, arrachez ! Halte aux nuisibles Tout comme les mauvaises herbes, les nuisibles nous donnent du fil à retordre dans nos jardins, et malgré nos efforts. Pour protéger nos cultures et nous assurer que nos récoltes ne seront pas touchées par indésirables, voici quelques précautions à prendre. D'abord, il est préférable d'utiliser des mesures respectueuses de l'environnement sinon, vous risquez de mettre également en danger certains insectes dont votre jardin a besoin pour fleurir. Ce qu'on appelle la culture raisonnée. Les barrières sont un moyen efficace de lutter contre l'invasion de souris ou d'insectes, au même titre que les toiles anti mauvaises-herbes qui, une fois posée sur le sol, assure une protection par le bas contre les vermines et les mauvaises herbes.Afin de contrer l'invasion des escargots et limaces, parsemez vos sols d'un peu de sable ou de marc de café . Une méthode naturelle qui permettra de dissuader les gastéropodes, "allergiques" aux sols secs. Vous pouvez également planter de la lavande ou de la sauge - aux propriétés répulsives - pour contrer les pucerons.Et contre les fourmis ? Mélangez 65g de piment en poudre, 60g d'ail en poudre et 60g d'aneth en poudre. Saupoudrez ensuite autour des plantes affectées par les fourmis. On plante !Quoi de mieux que de profiter du soleil dans son jardin. Commencez dès maintenant à préparer vos cultures et plantations avec ces quelques conseils pratiques et plantes faciles d'entretien. De nombreux buissons et plantes vivaces tels que l'alchémille - arbuste aux fleurs jaunâtres, résistant aux rongeurs et au soleil--, la viorne - aux feuilles charnues et aux fleurs blanches à roses - ou l'orpin attirent le regard sans que l'on doive constamment les tailler ou trop s'en soucier. Il existe même quelques herbes qui peuvent pousser sans problème dans votre jardin. C'est le cas du romarin, qui nécessite peu de soins et résiste aux périodes sèches. Ou encore la lavande dont la floraison au soleil nous gâte de bonnes odeurs et qui ne demande qu'à être taillée deux fois par an. Si vous ne disposez pas du matériel idéal, sachez qu'on peut facilement allier jardinage et récup'. Place à la récup'.Ne jeter plus vos boites de conserves vides, vos rouleaux de papier toilette, vos pots de yaourt, vos barquettes transparentes de fruits ou bien les boîtes d'oeufs avec couvercle et transformez les en contenant pour vos plantes. Après avoir percé le fond, ces contenants serviront de mini serres. Ainsi, on donne une deuxième vie à nos déchets ménagers et on peut commencer nos semis à temps pour la saison.Vous pouvez également, par après, repiquer vos plants dans une bouteille en plastique. Rien de plus simple.Découpez une face de la bouteille et déposez la partie extraite au fond de la bouteille pour réaliser un drainage. Versez 1/2 verre d'eau au fond et remplissez la bouteille avec le terreau semis. A l'aide d'un tuteur, faites un avant trou sur 3 cm de profondeur pour chaque pied.Prélevez les pieds de légumes plantés - par exemple, de tomates - dans vos semis à l'aide d'une petite cuillère et repiquez les en enterrant les racines et en les plaçant bien droits. Pour finir, placez votre mini pépiniére à la lumière, sur le rebord d'une fenêtre ou au bord d'une baie vitrée, à une température de 18°C environ.Enfin, fabriquez votre propre engrais à l'aide des peaux de vos bananes. Pour ce faire, coupez les peaux en petits morceaux et enfouissez-les dans la terre. Lors de la décomposition de la banane, les nutriments seront distribués dans le sol. Riches en minéraux et nutriments comme le magnésium, le potassium ou le phosphore, la peau de banane vous permettra d'avoir de belles récoltes et de jolies fleurs. Et si vous n'avez pas de jardin, ne vous résignez pas à abandonner vos désirs de potager. Cultivez plutôt vos légumes dans des jardinières ou des caisses à vin, que vous placerez sur votre rebord de fenêtre ou sur votre balcon. Quant à vos graines, vous pouvez vous en procurer en ligne sur le site d'Estragon ou de Cycle en terre. Ou encore, n'hésitez pas à consulter la pépinière la plus proche de chez vous, car bon nombre d'entre elles organisent des livraisons. (Lire aussi >> Pendant le confinement, jardinez, faites vous livrer des plantes et soutenez les horticulteurs)