1. WonderWeekend

Organisé au Jardin Botanique de Meise, le WonderWeekend est un peu le Tomorrowland des enfants. Destiné aux 3 à 12 ans, le festival est entièrement axé sur l'émerveillement, plongeant ses participants dans un monde de conte de fées et d'aventures. Enfants et parents peuvent y manger dans un restaurant sans couverts et dormir sur les pelouses du plus beau jardin du pays, dans leur propre tente en carton à décorer... ou un tipi familial. Lors de l'édition précédente, on y prenait son petit-déjeuner sur une nappe de pique-nique vivante, on se lançait dans un parcours à pied sur boue, mousse, écorces, lave ou noix de coco, on faisait des promenades nocturnes à travers les serres et on profitait d'un feu de camp pour faire griller des guimauves.
...

Organisé au Jardin Botanique de Meise, le WonderWeekend est un peu le Tomorrowland des enfants. Destiné aux 3 à 12 ans, le festival est entièrement axé sur l'émerveillement, plongeant ses participants dans un monde de conte de fées et d'aventures. Enfants et parents peuvent y manger dans un restaurant sans couverts et dormir sur les pelouses du plus beau jardin du pays, dans leur propre tente en carton à décorer... ou un tipi familial. Lors de l'édition précédente, on y prenait son petit-déjeuner sur une nappe de pique-nique vivante, on se lançait dans un parcours à pied sur boue, mousse, écorces, lave ou noix de coco, on faisait des promenades nocturnes à travers les serres et on profitait d'un feu de camp pour faire griller des guimauves. "Cette année, les visiteurs auront l'occasion, pour la première fois, de faire la connaissance de nos propres personnages", dévoile Steven De Beukeleer, l'un des quatre papas qui ont imaginé l'événement en 2016. "De nombreux festivals comportent évidemment déjà un volet pour les kids, mais souvent limité à une plaine de jeux ou un château gonflable. Nous rêvions d'un lieu où parents et enfants puissent faire des activités ensemble, avec des moments qui tissent des liens." Il va sans dire que, chaque année, WonderWeekend rencontre un formidable succès et affiche complet. Il faut d'ailleurs réserver bien à temps. "Nous aimerions lancer d'autres événements en Belgique, dont une édition francophone en Wallonie, mais nous cherchons également des sites intéressants à l'étranger", poursuit Steven De Beukeleer. L'entité de Racour, également connue sous le nom de Raatshoven, est relativement méconnue mais possède une particularité: elle se situe pile-poil sur la frontière linguistique. On est à l'extrême ouest de la province de Liège, dans un village qui possède une gare... sans train, puisque les derniers passagers sont descendus ici en 1959. Néanmoins, on y croise régulièrement des vacanciers trimbalant leurs valises, qui viennent loger dans l'un des deux anciens wagons M2 reconvertis en maisons de vacances. Les bambins adorent, et pour cause: ils peuvent y enfiler un képi et un uniforme de contrôleur pour régler la circulation ferroviaire, à l'aide d'authentiques panneaux de signalisation et d'un sifflet. Côté sommeil, pas de panique: le matelas est plus confortable que dans un wagon-lit. D'autres hébergements sont disponibles dans l'ancienne gare et au Logis des Piocheurs, l'ex-baraque des ouvriers du rail. Nos suggestions: s'installer dans le grand jardin paysager ou partir à la découverte d'une région magnifique traversant les décors du Hageland et de la Hesbaye. L'ancien parcours de chemin de fer a été transformé en sentier de promenade et en piste cyclable. Ça tombe bien: les propriétaires de la Station Racour mettent gracieusement à la disposition de leurs hôtes un tandem, des vélos pour enfants, des steps et des go-karts. A vos marques... Prêts? Foncez! Passer 80 nuits sous la tente: ce fut la résolution, en 2016, des Amstellodamoises Joanne Wissink et Claar Talsma, mamans d'un petit garçon avec qui elles sont parties presque tous les week-ends. "Entre les ordinateurs, le boulot et nos habitudes de consommation, il manquait dans notre vie un parfum d'aventure et un lien avec la nature. Donc nous avons décidé de nous offrir des parenthèses à la fois pendant les vacances et chaque fin de semaine." Aujourd'hui, un livre rassemble leurs trente plus belles expéditions. Mais la famille continue à vadrouiller, partageant ses récits de voyage sur un blog. D'ici peu, Joanne et Claar organiseront elles-mêmes des mini-expéditions destinées à convaincre ceux qui auraient encore un peu peur de se lancer... Eplingé dans leur livre: un week-end aux Pays-Bas sur la Vischplaat, un îlot inhabité au coeur du parc national De Biesbosch, à environ 1h30 en voiture de Bruxelles. Pour rallier cet endroit étonnant, soit on utilise sa propre barque, soit on demande à Jan, propriétaire des lieux, de nous y conduire avec le bac que le fermier utilise pour transporter ses vaches. Ensuite, deux options se présentent: planter sa tente dans la prairie ou loger dans une cabane en bois équipée d'un brasero. La région, elle, est splendide, dévoilant des étendues marécageuse traversées d'innombrables cours d'eau, ainsi qu'un véritable labyrinthe de petites criques et d'étangs à explorer en canoé ou en bateau pneumatique. Il est également possible de louer des bateaux électriques silencieux qui permettent, avec un peu de patience et de chance, d'apercevoir des castors. Pour terminer la journée en beauté, on s'installe au coin du feu pour préparer le repas. Recette suggérée par Joanne, Claar et Fosse: évider la moitié d'une orange, remplir celle-ci de pâte, l'emballer dans une feuille d'aluminium, puis la jeter au feu. Le résultat? Des brownies exquis. A en croire les vieilles légendes, le petit peuple vivrait encore dans les collines de Campine. Aussi, chaque année, le second dimanche de septembre, Kasterlee célèbre l'anniversaire du roi des lutins par une journée spéciale. Les kids s'y promènent dans les bois à la recherche des minuscules maisonnettes, accompagnés d'un guide qui leur apprend une foule d'histoires et de chansons. Objectif : explorer chaque recoin de la "montagne aux lutins" pendant deux heures, dans un décor aussi féerique que verdoyant. Labyrinthe, arbres aux racines aériennes, étendue de sable, tunnel, parcours interactif permettant de comprendre l'origine, le mode de vie ou les festivités préférées les lutins... Tout y est pour émerveiller les yeux des kids de 3 à 7 ans. Pour transformer l'excursion en véritable aventure, on passe la nuit dans la "kabouterboshuisje" - la maison forestière des lutins - et on va même faire du kayak sur la Petite Nèthe, entre Retie et Grobbendonk, le temps d'un parcours de 25 km à travers des domaines naturels de toute beauté. Ces paysages magiques peuvent également se découvrir à vélo, via un itinéraire entièrement balisé qui fera plaisir aux gourmands, puisqu'il passe par... les trois meilleurs glaciers de la région. Notons que si la distance vous semble trop longue, vous pouvez louer un vélo cargo électrique: aventure ne doit pas non plus rimer avec déconfiture! Parmi les mille possibilités de promenades dans nos vastes Ardennes, il y en a une qui devrait particulièrement exciter les bambins: celle qui part à la conquête des trésors de la région en mode "exploration". Le départ est donné au château fort de Logne, où il s'agit de retrouver la trace de la Gatte d'or - une chèvre vêtue de bijoux - dont les empreintes ont été perdues dans les souterrains. Plus loin, du côté de Vielsalm, c'est un baron cachant un terrible secret dont il faudra percer le mystère. Puis, de Houffalize à l'abbaye d'Orval, en passant par La Roche-en-Ardenne, des trésors jalonnent un parcours qui plonge les aventuriers dans des décors faits de forêts... et d'embûches. Ce qui rend le périple férocement passionnant, ce sont les épreuves. En vrac, citons le tir à l'arc, le kayak, le trekking ou le géocaching consistant à découvrir des boîtes cachées le long du tracé. Mieux: les kids joueront à Gemotions, un jeu de pistes ultramoderne qui permet, à l'aide d'indices donnés au compte-gouttes sur un smartphone, de résoudre des énigmes à la pelle. Parfois, les guides et les moniteurs vont même jusqu'à équiper les participants d'une boussole, d'un roadbook et d'un GPS, histoire de rendre l'histoire encore plus palpitante... et plus vraie que nature.