"A quoi ça sert d'imaginer des vêtements si on peut rien faire dedans ?", se demandaitil y a quelques années déjà, la marque Petit Bateau, comme un message d'encouragement à l'adresse des plus jeunes de laisser s'exprimer leur créativité. La marque troyenne mettait ainsi en évidence sa résistance au choc. Mais aussi son goût pour la ...

"A quoi ça sert d'imaginer des vêtements si on peut rien faire dedans ?", se demandaitil y a quelques années déjà, la marque Petit Bateau, comme un message d'encouragement à l'adresse des plus jeunes de laisser s'exprimer leur créativité. La marque troyenne mettait ainsi en évidence sa résistance au choc. Mais aussi son goût pour la fantaisie et l'enthousiasme de sa jeune clientèle.C'est ce même appel à laisser s'exprimer sa créativité qui préside à l'association du bonnetier français avec le centre d'art contemporain Wiels. Main dans la main, ils organisent deux Baby Week end, durant lesquels les moins de 2 ans pourront laisser déborder leur talent au cours de workshops. Le Wiels qui s'occupe de l'aspect pédagogique a concocté un programme inédit, qui les invite à aborder l'art, peut-être pour la première fois, de manière ludique et instinctive. Leur credo : mettre en évidence qu'avec des choses très simples, on peut créer un univers riche à explorer pour les enfants. Ces derniers seront ainsi immergés dans des installations tactiles, visuelles et sonores, en compagnie de leurs parents et de leurs congénères en body, s'ils souhaitent deviser de leur création et ressenti respectifs. En résumé, une grosse partie de plaisir créative et récréative, un moment de joie à partager en famille, pour sortir du quotidien et se mettre le peton à l'étrier de la chose artistique.