" Les livres donnent la vie. La mienne a resurgi grâce à celui-ci car en revisitant les morts, je suis...

" Les livres donnent la vie. La mienne a resurgi grâce à celui-ci car en revisitant les morts, je suis partie à la rencontre des vivants ", explique Pauline Perrignon. Il y a une touche mutine et enfantine chez elle. Comme si la benjamine n'avait pas grandi. " La petite fille choyée " continue à s'émerveiller des choses simples. La blondeur de ses cheveux s'accompagne d'un air malicieux : " J'ai envie de tendre vers la joie, l'amour, la douceur et la générosité. On n'accède pas au bonheur sans l'autre. "