Longtemps, les marques haut de gamme ont décrié Internet et le commerce en ligne, considérant que cela ne pouvait en rien remplacer l'expérience et les conseils prodigués lors d'une visite en boutique. Mais c'était sans compter sur les Millennials, ces accros du smartphone nés au début du xxie siècle, attirés autant par une pièce bon marché que par un accessoire hors de prix. Ni sur la love story entre la planète mode et Instagram, un réseau social qui privilégie le visuel avant tout et permet aux enseignes de mode de raconter de b...