Pour la proximité

Située à 2 h 30 seulement de voiture (ou 3 h de train) de Bruxelles et de Liège, la Veluwe est certes un peu plus loin que d'autres destinations naturelles prisées - la côte belge et les Ardennes, pour ne pas les citer - mais elle offre l'avantage d'être moins congestionnée par les hordes de plaisanciers quand il s'agit de la gagner une veille de week-end ou de jour férié. Suffisamment proche pour être découverte le temps d'une échappée éclair de fin de semaine, elle réussit pourtant le pari d'offrir un dépaysement complet grâce à sa nature contrastée, entremêlée de villages pittoresques où le temps semble s'être arrêté. De façon réaliste, il est compliqué de se téléporter à l'époque où la frénésie de l'ère digitale n'était qu'une trame prisée des auteurs de science-fiction, mais il est toutefois possible de visiter la Veluwe, et c'est un peu pareil.
...

Située à 2 h 30 seulement de voiture (ou 3 h de train) de Bruxelles et de Liège, la Veluwe est certes un peu plus loin que d'autres destinations naturelles prisées - la côte belge et les Ardennes, pour ne pas les citer - mais elle offre l'avantage d'être moins congestionnée par les hordes de plaisanciers quand il s'agit de la gagner une veille de week-end ou de jour férié. Suffisamment proche pour être découverte le temps d'une échappée éclair de fin de semaine, elle réussit pourtant le pari d'offrir un dépaysement complet grâce à sa nature contrastée, entremêlée de villages pittoresques où le temps semble s'être arrêté. De façon réaliste, il est compliqué de se téléporter à l'époque où la frénésie de l'ère digitale n'était qu'une trame prisée des auteurs de science-fiction, mais il est toutefois possible de visiter la Veluwe, et c'est un peu pareil. Située dans la province de Gueldre et délimitée par les villes d'Apeldoorn, Arnhem et Harderwijk, la Veluwe abrite non pas un mais bien deux parcs naturels: le Nationaal Park Veluwezoom et le Nationaal Park De Hoge Veluwe. Couvrant pas moins de 5 400 hectares de paysages allant des dunes aux bois, en passant par les champs de bruyère et les lacs, ce dernier se découvre de préférence à vélo, grâce aux bicyclettes généreusement mises à la disposition des visiteurs par les autorités locales. Reconnaissables à leur couleur immaculée qui contraste avec la nature environnante, les 1 800 vélos disponibles sont disséminés à différents endroits du parc, dont les trois entrées Hoenderloo, Otterlo et Schaarsbergen, et permettent d'apprécier les 40 kilomètres de pistes cyclables qui zigzaguent à travers les arbres. Cela quel que soit l'âge des visiteurs, puisque des sièges enfants sont également prévus en cas de besoin. La meilleure manière de prendre la mesure de toute la diversité de la faune et de la flore locale? Prévoir un safari de quatre heures avec un des gardes forestiers du parc, sur les traces des "Big Five" du cru. Ni lions ni éléphants, donc, mais bien une joyeuse troupe constituée, à l'instar des mousquetaires, d'un membre de plus que ce que son nom laisse supposer, soit: mouflon, renard, chevreuil, sanglier, cerf et vaches Highland, qui paissent paisiblement en bordure des sentiers. Si d'aventure, vous décidez de tenter de les observer par vos propres moyens, sachez qu'il est recommandé de se rendre dans un des postes d'observation en fin d'après-midi ou en soirée afin d'augmenter vos chances. Pour la dose de culture, rendez-vous au musée Kröller-Müller qui, situé en plein coeur du parc naturel de Hoge Veluwe et accessible via divers sentiers de rando, rassemble la plus grande collection privée d'oeuvres de Van Gogh ainsi qu'un des plus vastes jardins de sculptures d'Europe, celles-ci étant disséminées de manière harmonieuse dans la nature qui les entoure. Autre parc, autre ambiance: le Veluwezoom s'enorgueillit d'être le plus ancien parc national de Hollande ainsi qu'un endroit de choix pour assister au brame du cerf depuis un des deux postes d'observation dédiés. Incontournable de toute visite: la montée de la colline de Posbank qui, bien que ne culminant qu'à 90 mètres de hauteur, offre par temps clair un panorama imprenable et une vue s'étendant jusqu'à 20 kilomètres. Envie de repousser vos limites? Intégrez votre visite au sommet du Posbank dans l'itinéraire de randonnée Het Zwarte Schaar, dont les 53.3 kilomètres garantissent un excellent aperçu de la diversité de la flore locale. Rien de tel que de l'exercice au grand air pour creuser l'appétit, raison, sans doute, pour laquelle la Veluwe est aussi connue pour son tempérament épicurien, sa concentration de producteurs et autres maisons de bouche lui ayant d'ailleurs valu le surnom de vallée culinaire - ainsi que le titre officieux de destination culinaire la plus excitante du pays. Miel, vin, bière, fromage mais aussi gibier font partie des mets locaux que les gourmets viennent déguster ici, notamment lors des Wilddagen, ou Journées du Gibier, un week-end culinaire organisé chaque année en octobre dans le village de Vierhouten et l'occasion pour les amateurs de chevreuil ou de sanglier de savourer du gibier durable. Conseil d'initié pour croquer la région à pleines dents: choisissez des produits estampillés "Erkend Veluws Streekproduct", label garantissant que la fabrication et la provenance des produits sont de la région. Envie d'être un peu plus près des étoiles? La Veluwe compte plusieurs établissements récompensés au Michelin. Si le regretté De Leest, à Vaassen, trois étoiles au compteur, a fermé en 2019, le flambeau a heureusement été repris par d'autres restaurants à l'audace primée. Niché à Heelsum dans une ferme saxonne du XVIIe siècle, De Kromme Dissel a vu sa "cuisine d'une grande finesse" saluée par le guide Michelin, qui assure que l'établissement à lui seul "vaut l'étape" dans la Veluwe. A Leuvenum, le vénérable guide rouge et blanc distingue Het Roode Koper, dont le "décor souligne la splendeur de l'environnement naturel" tandis que sa cuisine "est tout aussi impressionnante, le chef utilisant des ingrédients de saison pour créer des plats riches en saveurs prononcées". Mention spéciale encore au 't Raedthuys, installé dans une bâtisse du XIXe siècle de Duiven et où "l'art et la gastronomie dialoguent harmonieusement", le chef "n'hésitant pas à surprendre par ses textures modernes". Dans la Veluwe, il n'y a pas que les papilles qui sont servies: les curieux en prennent aussi plein les yeux et la région s'avère être un terrain de jeu prisé des amateurs de photographie et autres plaisirs picturaux, qui trouvent ici quantité de panoramas à immortaliser. La nature foisonnante des parcs naturels, bien sûr, mais aussi les villages authentiques disséminés dans la forêt. Le meilleur moyen de les découvrir? Le circuit pédestre de quinze kilomètres qui relie Lunteren à Scherpenzeel, entre chaumières, châtelets et incontournables moulins à vent. A la basse saison, les couleurs chaudes que prend la flore se reflètent de manière envoûtante sur la surface de la Veluwemeer, ce qui en fait un point de chute apprécié des peintres et photographes, mais aussi des planchistes, qui s'en donnent à coeur joie sur le lac... quelle que soit la saison. Plus confidentiel, l'étang de Loofles, dans la forêt de Kootwijk, semble tout droit sorti d'un tableau de primitif flamand. On l'aura compris: visiter la Veluwe est un vrai coup de maître.