La frontière linguistique s'insinue ici entre Pays des Collines et Ardennes flamandes, deux appellations traduisant parfaitement le caractère bucolique et vallonné de cette région peu fréquentée par les non-initiés. Ce terroir essentiellement rural se révèle cependant une invitation à la bonne chère, comme le démontrent Tanguy De Turck, Didier Bourdeaux et Cédric de Taeye, trois jeunes talents bien décidés à faire bouger les lignes de la gastronomie classique. Pourtant, rien dans le parcours scolaire du premier ne le destinait aux fourneaux. Son diplôme de sociologie décroché à l'université de Gand, ce passionné de musique enchaîne en effet avec des études d'ingénieur du son. Mais l'hérédité le rattrape : " Mon père, négociant en vins de Bordeaux, a un palais exceptionnel, souligne Tanguy. J'en ai gardé une affection particulière pour les Saint-Estèphe, puissants et élégants à la fois. " Le grand-père de l'Athois était, quant à lui, un amoureux du bien manger. " Il m'a légué sa recette de béarnaise et c'est en cuisinant avec lui que j'ai appris, entre autres, les secrets d'un bon bouillon de volaille. "
...