Notre montre indique 13 h 58. Nous nous signalons deux petites minutes avant l'heure prévue, une légère impolitesse que nous pardonne le maître des lieux - d'autant que notre avance est motivée par la curiosité : va-t-on assister à un concert de carillons à 14 heures tapantes ? " Non, nous déçoit Jacques de Selliers, pas de sonnerie, seule une infime minorité des horloges étant munie d'un réveil. De toute façon, à peine une sur trois fonctionne, et ce n'est pas de la belle mécanique : ça fait un bruit de casserole. " Pourquoi ce scientifique au profil atypique s'est-il épris d'objets apparemment si triviaux, au point de leur consacrer un musée ? " Dieu seul le sait ", répond-il. Ingénieur en électricité, il a longtemps travaillé à l'étranger, sur des plates-formes de forage en Afrique ou dans des centres de recherche aux Etats-Unis et, de retour en Belgique, il poursuivit sa carrière au sein du ...