Maison Cuylen

1975, Herentals
...

1975, Herentals Architecte: Jacky Cuylen. Rénovation: Dirk Engelen Rare exemple d'habitat brutaliste en Belgique, cette maison circulaire sur pilotis évoque les constructions californiennes de John Lautner. Sa piscine ronde lui confère une petite ambiance "vacances". Ce projet est le fruit d'une histoire de famille: il a été construit en 1975 pour le frère de l'architecte Jan Cuylen, qui était ingénieur du son. Tous deux ont fait un voyage aux Etats-Unis dans les années 1960 qui leur a donné le goût pour cette architecture innovante. Composée de multiples disques qui se chevauchent, la maison est réalisée entièrement en briques et béton. Comme les parts d'un gâteau, chaque pièce a des murs droits qui facilitent leur aménagement mobilier, et ouvre une vue dégagée sur la nature environnante. Elle est aujourd'hui habitée par Dirk Engelen - directeur des agences B-Architecten et B-Bis - qui l'a rénovée 2016, Luz (Lagos), Portugal Architecte: Mário Martins Atelier Telle une sculpture immaculée au bord de l'eau, la maison elliptique embrasse la courbe du littoral de l'Algarve. Ses lignes blanches et fluides reflètent la lumière du soleil et contrastent avec le bleu du ciel et de l'océan Atlantique. Le jeu des pleins et des vides, des formes rondes et aériennes, apportent légèreté et dynamisme. La piscine et le patio du rez-de-chaussée relient le jardin au bâtiment. Les deux niveaux de la maison sont mis en valeur grâce à des découpes ingénieuses: le deuxième étage dessine un auvent pour le patio, dont la grande ouverture elliptique apporte un beau jeu d'ombres et de lumière, qui change au gré du déplacement du soleil. 1967, Bruxelles Architectes: André Jacqmain, Renaat Braem, Pierre Guillissen et Victor Mulpas.En 1967, avec le développement du secteur verrier, la récente société belge Glaverbel commande un nouveau siège social d'envergure. Le projet choisi est un anneau de dix étages en verre miroir - emblème de l'entreprise - et croûtes de pierre bleue du Hainaut, les chutes de pierre sauvage habituellement laissées au rebut. Un intérêt précoce pour le recyclage, doublé d'un souci d'écologie: la forme annulaire permet de préserver en son centre l'ensemble des arbres remarquables présents sur le site. La découverte de ce fragment de forêt enclos confère au bâtiment un caractère intemporel. L'architecture se fond dans la nature, qui se reflète à l'infini dans les miroirs des façades et acquiert une beauté majestueuse, presque monumentale. "Rien n'est courbe. C'est un polygone de 300 côtés", disait à son sujet l'architecte Braem. 2020, Le Brassus, Suisse Architecte: BIG studio L'histoire de la maison d'horlogerie suisse Audemars Piguet remonte à 1875. Elle se prolonge depuis 2020 par une nouvelle extension de sa manufacture historique, au Brassus (Suisse). Réalisée en forme de spirale, elle fait référence au cadran d'une montre et rend hommage aux rouages mécaniques de ce savoir-faire national. Le bureau danois BIG signe un bâtiment d'une grande légèreté malgré ses 470 tonnes, qui ne repose sur aucun mur ou poteau mais sur une centaine de parois en verre ouvrant vers le paysage montagneux de la vallée du Joux. Transparence, fluidité, lumière sont les maîtres mots de cette architecture-sculpture. La toiture est entièrement végétalisée pour participer à l'isolation thermique et absorber les eaux de pluie. Ce musée-atelier expose ses plus beaux modèles de montres dont l'Universelle, la plus sophistiquée, inventée en 1899. 2020, Kent, Angleterre Architecte: ACMEVoilà un projet qui rassemble tradition vernaculaire et audace contemporaine! Les Oast Houses ou tourailles à houblon étaient très répandues en Angleterre entre le XVe et le XIXe siècle. Elles étaient utilisées pour sécher le houblon, dans le cadre du brassage de la bière. Une famille anglaise est tombée amoureuse de cette région du Kent et de ces anciennes constructions. Elle a fait appel au bureau d'architecture ACME qui propose une version réinterprétée en habitat intime, avec 5 tours assemblées qui créent des vues et des espaces communs. Dans une volonté de consommation basse énergie, il a été décidé de construire l'ensemble du bâtiment en structure de bois isolée. Les façades sont couvertes de tuiles de six teintes différentes, allant du rouge foncé, au sol, à l'orange clair tandis que la pointe des cônes se teinte de bleu pour se fondre dans le ciel. La forme conique favorise naturellement la circulation de l'air, accentuée par la pose de fenêtres de toit sur leur sommet. A l'intérieur, du mobilier courbe s'intègre pleinement aux murs arrondis pour optimiser l'espace. Construit en 1904 et rénové en 2006, Bruxelles Architectes de la rénovation: Beiler François Fritsch & CM & associésCe château d'eau situé à Forest fut construit en 1904. Il distribuait chaque année des millions de litres d'eau aux Bruxellois jusqu'en 1934, puis son activité fut suspendue. Il est l'un des premiers à avoir été réalisé en béton armé en Région bruxelloise. En 1986, il est racheté par un particulier qui imagine un projet de logements et de bureaux, avec la construction d'une annexe. L'ensemble est maintenu dans sa structure d'origine et rénové à l'identique, en 2006. Le réservoir est aménagé en triplex avec une terrasse accessible en couronnement. Sa façade en béton est remplacée sur toute sa hauteur par des vitrages qui apportent la lumière et ouvrent des perspectives uniques sur la ville de Bruxelles et ses alentours. 1967, La Maddalena, Sardaigne Architecte: Cini BoeriFace à la Méditerranée, la Casa Rotonda se love contre la côte de granit rose de l'île de La Maddalena, en Sardaigne. Son volume circulaire se fond au milieu du paysage sculpté par les vents, grâce à l'emploi de la pierre broyée des rochers mélangée dans le plâtre des murs extérieurs, qui lui donne un aspect irisé sous le soleil. Un habitat minimal, humble et respectueux de son environnement, construit par l'architecte et designer milanaise Cini Boeri. La maison distribue deux fonctions distinctes qui épousent la pente du site: une unité familiale et un logement pour invités, à l'étage. Au centre, un patio sert à la circulation de l'ensemble et abrite, sous son sol, une citerne d'eau. Les ouvertures se prolongent jusqu'au toit des façades, dessinant des cadres sur le ciel azur. Des volumes et des matières simples, qui révèlent une humilité de la construction et subliment la beauté du paysage sarde, entre terre et mer.