Depuis 2017, 18 loges contemporaines ont été construites dans le vignoble marnais et aubois grâce aux universités d'été qu'organisent l'agglomération de Châlons-en-Champagne, l'école d'architecture de Nancy (Meurthe et Moselle) et la maison de de l'architecture Champagne-Ardenne.

. © Getty Images

Le principe de ces universités d'été est simple: en douze jours, une dizaine d'étudiants sélectionnés sur dossier et encadrés par de jeunes architectes de la région Grand Est doivent concevoir et construire une nouvelle loge de vigne. "Les vignerons ou les maisons nous fournissent les matériaux. Et nous leur cédons la loge après sa construction. Ces nouvelles loges sont destinées à être pérennes", explique Bruno Bourg-Broc, président de la communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne, à l'origine du projet.

Des étudiants en architecture travaillent à la construction d'une loge de vignes, dans un vignoble champenois à Courmas, le 31 juillet 2019. Les loges de vignes, ces modestes bâtiments de pierre et de bois qui servaient de cabanes à outils et de cabanes pour les vignerons qui n'avaient pas été construites depuis le 19e siècle, sont de retour en Champagne. © AFP

"Nous y viendrons avec visiteurs et amis", se réjouit par avance Emilien Boutillat, chef de cave chez Piper-Heidsieck, devant la loge de bois et de vieux pupitres à bouteilles qui borde la parcelle appartenant à la maison rémoise à Courmas (Marne).