A la fin des années 60, avec le développement du secteur tertiaire, les Cimenteries Belges Réunies (CBR) élargissent leurs activités avec beaucoup de personnel, ce qui rend nécessaire la construction d'une nouvel immeuble suffisamment vaste. Ils souhaitent s'ancrer dans la modernité et se tourner vers l'avenir en confiant la réalisation à l'architecte belgo-polonais Constantin Brodzki qui s'associe à Marcel Lambrichs pour toute la durée du projet, de 1967 à 1970.

L'étude préliminaire est colossale pour les deux architectes qui doivent répondre à une double exigence : la fonctionnalité d'un immeuble administratif alliée à la valorisation des qualités constructives et esthétiques du béton. Le bâtiment, emblème de modernité, doit servir d'image de marque, une sorte de publicité géante pour CBR.

., Beeldhouwers
. © Beeldhouwers

Ils emploient une méthode de planification américaine où tout est réalisé sur papier dans les moindres détails pour un chantier rapide. Il aura fallu 2 ans de conception et de nombreux ingénieurs. Tout est presqu'entièrement préfabriqué en usine, ce qui a permis un montage très rapide : en trois mois le bâtiment a son volume définitif.

En 1980, le CBR est le seul bâtiment belge à être sélectionné parmi 200 modèles lors de l'exposition "Transformation in modern architecture 1960-1980" au MOMA de New York.

Depuis 2018, le CBR est occupé par les espaces de co-working Fosbury & Sons

Modernista est une récente plateforme créée par Jacinthe Gigou avec laquelle elle met à l'honneur le modernisme, le brutalisme et le postmodernisme belge. La plateforme démocratise ce patrimoine unique à travers des vidéos et des projets artistiques. Suivez Modernista sur Instagram www.instagram.com/modernista.be

La vidéo sera également projetée à grande échelle au CBR et au Civa à l'occasion de la Biennale d'Architecture Moderne de Bruxelles. Ceux qui ne peuvent pas assister à ces projections peuvent profiter de la vidéo sur notre site Web.

La Conférence d'Anna Heringer (en anglais) Architecture is a tool to improve lives, le 22/10 à 19h à la Faculté d'Architecture La Cambre-Horta de l'ULB, place Flagey 19, 1050 Ixelles.

archi.ulb.be/version-francaise/agenda/conference-de-rentree-academique-en-architecture-is-a-tool-to-improve-lives-anna-heringer

Avec le soutien d'Urban.brussels

A la fin des années 60, avec le développement du secteur tertiaire, les Cimenteries Belges Réunies (CBR) élargissent leurs activités avec beaucoup de personnel, ce qui rend nécessaire la construction d'une nouvel immeuble suffisamment vaste. Ils souhaitent s'ancrer dans la modernité et se tourner vers l'avenir en confiant la réalisation à l'architecte belgo-polonais Constantin Brodzki qui s'associe à Marcel Lambrichs pour toute la durée du projet, de 1967 à 1970.L'étude préliminaire est colossale pour les deux architectes qui doivent répondre à une double exigence : la fonctionnalité d'un immeuble administratif alliée à la valorisation des qualités constructives et esthétiques du béton. Le bâtiment, emblème de modernité, doit servir d'image de marque, une sorte de publicité géante pour CBR.Ils emploient une méthode de planification américaine où tout est réalisé sur papier dans les moindres détails pour un chantier rapide. Il aura fallu 2 ans de conception et de nombreux ingénieurs. Tout est presqu'entièrement préfabriqué en usine, ce qui a permis un montage très rapide : en trois mois le bâtiment a son volume définitif.En 1980, le CBR est le seul bâtiment belge à être sélectionné parmi 200 modèles lors de l'exposition "Transformation in modern architecture 1960-1980" au MOMA de New York.Depuis 2018, le CBR est occupé par les espaces de co-working Fosbury & Sons