Les nuances de noir s'imposent de plus en plus dans les intérieurs. Dans le jargon, on parle de "off-blacks", par analogie aux "off-whites", les différents tons de blanc cassé qui dominaient le marché il y a un quart de siècle. Après le crème, le coquille d'oeuf, le blanc coquille ou le blanc marbre, voici qu'arrive donc sur les palettes le noir cassé, toujours relevé d'un sous-ton provenant d'une autre couleur. Du gris, par exemple, mais aussi du brun, du bleu, du rouge et même du vert. Ces associations rendent ces tonalités plus faciles à combiner que le noir pur. "Parfois, la différence ne se remarque qu'en plaçant cette teinte à côté d'un véritable noir, mais choisir la bonne nuance est essentiel, explique Geert Ostyn, de la marque de sur-mesure haut de gamme Obumex. Anthracite, graphite, nearly black, ce sont toutes des propositions que nous avons intégrées à notre gamme. Nous aimons travailler avec ces tons "indéfinissables" car ils sont élégants et neutres à la fois. Ils sont intemporels tout en étant très tendance. Je trouve qu'ils sont parfaits dans une cuisine, par exemple, ou encore un fumoir, une salle de cinéma privée, un bureau d'homme ou un petit espace plus intime dans la maison."
...

Les nuances de noir s'imposent de plus en plus dans les intérieurs. Dans le jargon, on parle de "off-blacks", par analogie aux "off-whites", les différents tons de blanc cassé qui dominaient le marché il y a un quart de siècle. Après le crème, le coquille d'oeuf, le blanc coquille ou le blanc marbre, voici qu'arrive donc sur les palettes le noir cassé, toujours relevé d'un sous-ton provenant d'une autre couleur. Du gris, par exemple, mais aussi du brun, du bleu, du rouge et même du vert. Ces associations rendent ces tonalités plus faciles à combiner que le noir pur. "Parfois, la différence ne se remarque qu'en plaçant cette teinte à côté d'un véritable noir, mais choisir la bonne nuance est essentiel, explique Geert Ostyn, de la marque de sur-mesure haut de gamme Obumex. Anthracite, graphite, nearly black, ce sont toutes des propositions que nous avons intégrées à notre gamme. Nous aimons travailler avec ces tons "indéfinissables" car ils sont élégants et neutres à la fois. Ils sont intemporels tout en étant très tendance. Je trouve qu'ils sont parfaits dans une cuisine, par exemple, ou encore un fumoir, une salle de cinéma privée, un bureau d'homme ou un petit espace plus intime dans la maison." Derek Van Heurck, le fils de Patrick Van Heurck, fondateur de la marque de mode Bellerose, a lui succombé à cette vague pour son salon, son hall d'entrée, sa cuisine, sa chambre et sa salle de bains, optant pour un noir tirant vers le vert foncé. "Je voulais recréer l'atmosphère chaleureuse d'un bar et de la vie nocturne, raconte-t-il. J'ai combiné cela avec une moquette noire. J'aime les extrêmes. Soit un espace tout blanc et épuré, soit quelque chose de très sombre et moody." Christophe Urbain, à la tête de la boutique Rewind à Gand et toujours habillé en noir, fait également partie des adeptes de cette nouvelle gamme de peinture. Il a même imaginé un coin spécial dans son magasin dédié aux vêtements et accessoires dans cette teinte. Par ailleurs, cette couleur est en quelque sorte le fil rouge des oeuvres qu'il présente dans sa galerie d'art et de design Atelier Ecru, au coeur de la ville flamande. "Derrière la boutique, nous avons aussi un appartement où les nuances de noir ont été privilégiées pour la salle de bains et la chambre, ajoute-t-il. Nous voulions créer un contraste avec les espaces de vie, plus lumineux. Les teintes sombres apportent un sentiment de sécurité dans les zones nuit, où il ne faut d'ailleurs jamais utiliser trop de tons vifs, car ils influencent la qualité du sommeil. Dans la salle d'eau, ce choix décoratif crée un cocon sensuel et organique avec une petite touche marocaine. Le noir n'a rien d'une couleur morte. Les nuances que nous avons choisies ne sont pas agressives, elles invitent au calme et s'associent parfaitement avec du bois ou du lin belge." Une connotation sereine que Johan Lenaerts, un Anversois qui a longtemps habité dans un logement entièrement peint en nearly black, partage: "Avant, on disait souvent aux futurs architectes d'intérieur que vivre dans un intérieur noir rendait fou. Mais je trouvais justement cette teinte apaisante. Nous nous sommes inspirés des chambres sombres de la Renaissance, où l'effet clair-obscur était magnifique. Le noir est un excellent arrière-plan pour les objets déco plus colorés. Il les met en valeur." Reste à se demander pourquoi ces off-blacks débarquent aujourd'hui en force. Hilde Francq, du studio tendance Francq Colors, a sa petite idée à ce propos. "Pour la génération Z, les "zoomers", qui suit celle des Millennials, la peur est un thème important, décrypte-t-elle. Ils vivent avec une certaine anxiété due à la situation climatique et économique. Ils ne trouvent pas facilement du travail et ont souvent de faibles revenus, alors qu'ils ont grandi dans une certaine opulence. Ils se rendent compte qu'ils ne bénéficieront peut-être pas des avantages qu'ont eus les générations précédentes. Ils craignent l'avenir et sont attirés par tout ce qui est sombre et obscur. Les films d'horreur n'ont par exemple jamais été aussi populaires." On comprend pourquoi les off-blacks sont à la mode: ce sont des teintes sombres, "gothiques", mais toutefois pas vraiment noires. Elles sont plus riches et plus profondes. Surfant sur la vibe, le magasin de peinture Colora a déjà intégré une vingtaine de nuances de noir à sa gamme, souligne Elien Masschelein, conseillère couleur. Pour 2021, cette dernière a sélectionné quelques tons très sombres. "Les off-blacks allant vers le brun ou le rouge sont les plus populaires, car ils créent une atmosphère chaleureuse, observe-t-elle. Mais les notes de vert sont également de plus en plus demandées, car elles rappellent la nature. Notre collection contient également un "almost black", aux nuances cendrées, inspirées du bois carbonisé. Un must-have actuellement; pensez par exemple au charbon, très populaire aujourd'hui pour purifier l'eau du robinet." Il faudra néanmoins réfléchir avant de commander un pot de "soft black" chez Farrow & Ball ou de recouvrir son plafond à grand renfort de "black suit" de chez Colora, car le noir se doit d'être mis en scène correctement. "Toute femme intéressée par la mode sait que le noir amincit. C'est aussi le cas pour les intérieurs, précise l'architecte Pascal François. Cette couleur fonctionne de deux manières. Les teintes sombres rendent les grands espaces plus intimes, et les petites pièces plus vastes, puisque la limite entre les murs et le plafond s'efface. La sensation d'oppression disparaît alors. Les distances deviennent floues." A Zomergem, dans une habitation privée, le concepteur s'en est donné à coeur joie avec les différents tons de noir. Mais comme il a travaillé avec divers matériaux (acier, marbre, chêne, multiplex, etc.), le résultat n'est pas une boîte noire. "La texture des matériaux définit la manière dont le ton ressort. Oui, il existe des noirs clairs et des noirs foncés." Elien Masschelein se veut toutefois rassurante: "Le noir est une couleur facile à utiliser, plus qu'on pourrait le croire. La manière dont vous la mettrez en oeuvre dépendra de votre espace. Avoir une surface sombre dans notre dos nous procure un sentiment de sécurité et de protection, c'est dans notre nature. Le noir est donc la couleur idéale pour une tête de lit ou même pour la chambre en entier. Comme un écran s'intègre dans le décor si elle est placée sur un mur sombre, le noir est aussi conseillé pour le coin TV. Les toilettes toutes noires sont aussi à la mode. Je suggère également de peindre le hall entièrement en noir, plafond compris. C'est une petite astuce prouvée scientifiquement pour donner l'impression que les autres pièces sont plus spacieuses et lumineuses." Conseillère couleur à domicile, Elien Masschelein confirme en tous cas cet intérêt croissant pour le noir. "Cela fait quelque temps que nous remarquons l'utilisation de détails foncés dans les intérieurs, principalement sous forme de métal mat. Il est logique que cette tendance grandisse et se retrouve maintenant sur nos murs. Mais ce ton conserve sa part de mystère et peut effrayer certaines personnes. Les idées qui y sont associées sont contradictoires et extrêmes. Le noir est élégant et sexy, mais aussi sinistre et ténébreux. Hier, j'ai proposé une peinture off-black à une cliente pour sa cheminée, et elle m'a répondu qu'elle n'osait pas. Pourtant, elle avait décoré sa cuisine d'une mosaïque en carreaux noirs. Mais pour sa pièce de vie, elle trouvait ce choix trop angoissant." Joa Studholme, spécialiste des couleurs pour Farrow & Ball, conseille elle les off-blacks pour les espaces plus sombres. "Il faut embrasser la pénombre au lieu d'essayer de la combattre. En d'autres mots: recouvrez tout d'une peinture sombre, les murs, le plafond, les portes, les plinthes et éventuellement le radiateur pour ne pas qu'il contraste trop. Vous obtiendrez un chaleureux cocon. Et un mur foncé fera encore mieux ressortir vos meubles et accessoires déco qu'un arrière-plan blanc", écrit-elle dans son livre How to Decorate. La Britannique défend avec ferveur les off-blacks, car "ils se combinent mieux et plus joliment avec les autres couleurs que le noir pur. Celui-ci est si intense qu'il absorbe tout le reste." Elle donne aussi quelques conseils à ceux qui ont toujours un peu peur de franchir le pas. "Appliquez le noir sous le niveau du regard, sur des lambris, par exemple, ou en choisissant une table ou un îlot de cuisine dans cette teinte. Son effet sera moins puissant. Tout vous paraîtra alors plus grand et plus lumineux. Les off-blacks sont parfaits pour ceux qui accordent beaucoup d'importance à l'atmosphère d'une pièce."