Du 14 au 16/02

Le principe du salon reste le même: munis de Post-its, les visiteurs sont invités à proposer un troc à l'artiste en échange de l'oeuvre (peintures, photographies, sculptures, dessins, gravures...) qui les aura séduits. "Un voyage au soleil, un nouveau site internet... la seule limite est leur imagination", soulignent les...

Le principe du salon reste le même: munis de Post-its, les visiteurs sont invités à proposer un troc à l'artiste en échange de l'oeuvre (peintures, photographies, sculptures, dessins, gravures...) qui les aura séduits. "Un voyage au soleil, un nouveau site internet... la seule limite est leur imagination", soulignent les initiateurs du concept, l'ASBL Artdynamik et le Centre culturel Wolubilis. Plus de 300 oeuvres d'une centaine d'artistes, émergents et confirmés, belges et internationaux, sont exposées. Les artistes ont été sensibilisés à la cause puisqu'ils ont été invités à produire sur la base de matériaux recyclables ou à utiliser les grands défis environnementaux comme thèmes. Des ateliers créatifs abordent également la thématique de l'écologie. En outre, "Art Truc Troc & Design" est "la première exposition où il est possible d'échanger un accès à la culture contre un geste utile pour l'environnement", expliquent les organisateurs. Ceux-ci proposent en effet une entrée gratuite contre des "objets recyclables tels que des piles, ampoules, batteries, petit électro mais également des pneus de voiture et même de l'huile de friture". Au total, les Belges possèdent 46 millions d'appareils électroniques qu'ils n'utilisent plus, souligne Recupel qui a pour mission de donner "une nouvelle vie" à ces objets grâce à une collaboration avec les centres de réutilisation. "Si l'appareil est cassé, nous en extrayons les matières premières qui bénéficient ensuite d'une deuxième vie en servant à produire de nouveaux appareils", explique Peter Sabbe, CEO de Recupel.