L'alchimie de Paola

Diplômée en architecture de l'Ecole polytechnique de Turin en 1973, Paola Navone fit ses armes durant les années 1970 et 1980 auprès du collectif Alchemia, aux côtés de pointures telles qu'Alessandro Mendini et Ettore Sottsass. Au cours de ses quatre décennies d'activité, l'Italienne a été éditée par les plus grands (Knoll, Cappellini, Driade, Alessi) et a exploré le monde de l'aménagement intérieur, d'Ikea à Armani Casa, récoltant au passage nombre de prix et distinctions. Architecte, designer, professeur et conservatrice, cette infatigable globe-trotteuse est aujourd'hui la directrice artistique de l'éditeur de mobilier Gervasoni, et continue de multiplier les collaborations.
...

Diplômée en architecture de l'Ecole polytechnique de Turin en 1973, Paola Navone fit ses armes durant les années 1970 et 1980 auprès du collectif Alchemia, aux côtés de pointures telles qu'Alessandro Mendini et Ettore Sottsass. Au cours de ses quatre décennies d'activité, l'Italienne a été éditée par les plus grands (Knoll, Cappellini, Driade, Alessi) et a exploré le monde de l'aménagement intérieur, d'Ikea à Armani Casa, récoltant au passage nombre de prix et distinctions. Architecte, designer, professeur et conservatrice, cette infatigable globe-trotteuse est aujourd'hui la directrice artistique de l'éditeur de mobilier Gervasoni, et continue de multiplier les collaborations.Ce n'est pas la première fois que l'entreprise belge fait appel à l'illustre Turinoise pour égayer son vaste catalogue - on se souvient de Fish & Fish, série destinée comme son nom l'indique à la cuisine du poisson. Imaginée à la fois en hommage au hareng de la mer Baltique et à toute la vaisselle utilitaire de la Grande Dépression des années 1930, cette collection robuste et polyvalente en verre pressé est disponible en vert, blanc ou vert transparent. Alors même qu'elle travaillait sur cette ligne, Paola Navone eut l'idée de compléter la gamme en y ajoutant un " nid " confortable et facile à déplacer, composé d'assises et de tables d'appoint in- ou outdoor." J'ai une énorme cuisine, avec beaucoup de poêles et de casseroles que j'achète partout dans le monde. J'adore cuisiner, mais je ne le fais jamais pour deux ou trois personnes, le minimum est toujours de huit. Mon plat préféré ? Ça dépend : à faire ou à manger ? Dans le second cas, ce sont les pâtes aux oursins. Et si je suis aux fourneaux, j'aime tout préparer ! Avec une préférence pour les choses simples, comme les tomates avec olives noires et ricotta. Cette dernière se marie très bien et ce n'est pas aussi fort que du parmesan. J'aime travailler peu d'ingrédients, du moment qu'ils sont de bonne qualité. "Les pâtes, c'est le plaisir d'inviter, de se retrouver ou de se rencontrer, un " symbole d'unité, d'hospitalité et de partage ". Pasta & Pasta rassemble donc tout le matériel dont un chef a besoin pour rendre hommage au plat national italien. La collection s'accompagne d'un petit recueil de recettes, approuvées par Serax et Paola Navone : " Elles sont toutes très simples, très faciles à faire, promis ! Vous n'avez qu'à essayer. "" Notre précédente collaboration pour Serax était plutôt portée sur le vert, là on a beaucoup discuté des effets du noir et blanc sur l'émail, qui fait très "cuisine". Alors, avec Cristina (NDLR : Cristina Pettenuzzo, directrice artistique du Studio Navone), on a choisi de tout mettre dans ces deux tons. De cette façon, c'est à vous de colorer les assiettes avec les aliments. Mais surtout, n'en faites pas trop ! Il n'y a pas longtemps, j'étais à New York et j'ai mangé un plat de pâtes qui comptait quarante-sept ingrédients. Je leur ai dit : "Si vous séparez tous les éléments, vous pouvez refaire sept plats différents !". "" J'ai privilégié les formes ovales pour les plats, parce que je les apprécie particulièrement et qu'il n'est pas toujours facile d'en dénicher de beaux - je le sais, j'en fais la collection. Quant à savoir quelle est ma pièce fétiche, c'est vraiment une question difficile, parce que je suis une vraie boulimique, j'aime tout, j'ai toujours plusieurs "préférés". J'apprécie la casserole, les assiettes, la passoire... Oh, et j'adore tout ce qui a été réalisé en silicone, comme le tube épluche-ail. A l'usine, ils n'étaient pas contents, parce qu'avec ces taches noires, aucun exemplaire ne ressemblait à un autre - mais moi je trouve bien qu'ils soient différents, ce sont des "pièces uniques" (en français dans le texte). "