C'était il y a plus d'un an déjà, en mai 2018. Dans l'ombre de la New York Design Week, les objets bruts en pierre des créateurs venus d'Amérique latine accompagnaient merveilleusement les céramiques et meubles aux couleurs de terre - la tendance incontournable en déco ces deux dernières années - des makers locaux. L'automne suivant, le New York Times Magazine soulignait cette entrée en matière discrète avec un article saluant "la révolution latine porteuse de l'un des designs les plus intéressants d'aujourd'hui". Sans référence aux quelques talents brésiliens déjà bien enracinés à l'étranger, tels les frères Campana, mais plutôt à des surdoués tout au plus trentenaires. Depuis, les médias spécialisés ne cessent de dévoiler les oeuvres singulières de jeunes concepteurs de là-bas, et les galeries d'art ouvrent leurs portes à ces productions entrelaçant artisanat ancestral et avant-garde lointaine.
...