Désormais coutumier des partenariats internationaux, le lieu a pu compter sur des complices de choix pour illustrer son propos: le musée de Holon, centre de design de la banlieue de Tel Aviv, et le musée Alessi, qui a puisé dans ses plantureuses archives, riches de dizaines de milliers d'entrées. Mais plutôt que de s'appesantir sur ses nombreux best-sellers, comme le presse-agrumes Juicy Salif ou la bouilloire 9093 et son sifflet en petit oiseau, l'éditeur piémontais a préféré s'intéresser à certains de ses déboires - et pas n'importe lesquels, car la célèbre marque a vu défiler la crème du design industriel au cours de son siècle d'existence.

Philippe Starck, Patricia Urquiola, Ettore Sottsass, Zaha Hadid ou les frères Bouroullec composent ainsi le casting 5-étoiles de ce catalogue de produits qui ne verront jamais le jour pour un tas de bonnes raisons: trop compliqué, trop onéreux ou trop risqué... quand ce n'est pas tout simplement la matérialisation qui dénature le concept initial, et le designer, déçu, qui décide d'en rester là.

Horloge murale Aritmia, de Mario Trimarchi, 2010. © SDP
Porte-cartes d'Hani Rachid, 2006. © SDP
Lampe Phylum, d'Andrea Morgante, 2006. © SDP
Machine à café de Denis Santachiara, 1982. © SDP

Mais plus qu'une somme de critères, expliquant pour quelles raisons une vision se transforme en retentissant succès ou en échec cuisant, IN-possible rappelle à quel point le design reste une discipline collective, n'aboutissant à un résultat satisfaisant que par l'alchimie entre le designer, l'éditeur et les différents départements d'une chaîne de production. Parfois long de plusieurs années, ce développement, fait d'allers-retours successifs, voit d'innombrables projets prometteurs enchaîner les couacs, pour parfois finir morts dans l'oeuf sans même que le public n'en ait entendu parler. Explorant les corbeilles à papier d'une des plus grandes maisons du design industriel italien, IN-possible se révèle un must pour les étudiants et apprentis designers, qui pourront s'inspirer des revers subis par leurs idoles. Mais aussi pour quiconque s'intéresse aux aléas et mystères du processus créatif se cachant derrière les objets qui nous entourent.

IN-Possible, ADAM, place de Belgique, à 1020 Bruxelles. www.adamuseum.be/in-possible/

Jusqu'au 13 octobre prochain.