Déjà tout petit, Max Godet adorait les hobbys manuels et créatifs, comme les modèles réduits ou les Lego Technics. " C'est peut-être dans mes gènes, confie-t-il, mes deux grands-pères étaient bricoleurs ; l'un dans la mécanique, l'autre qui façonnait du petit mobilier en bois. J'ai d'ailleurs récupéré certaines de ses vieilles machines. " Son bac en poche, Max s'inscrit en architecture, " un peu à l'aveugle ", mais attiré par l'idée de manipuler des matériaux, d'étudier la volumétrie, bref, de travailler en maquettes - son plaisir perso. S'il décide d'étudier en Belgique, c'est pour des raisons de proximité, et parce que notre cursus est " est plutôt tourné vers l'aspect créatif, alors qu'en France, ils sont plus préoccupés par le scientifique ".
...