Comment en êtes-vous arrivée au design ?

Petite, je faisais déjà des constructions et des bricolages en bois. Vers 12 ans, j'ai suivi des cours de menuiserie, puis j'en ai donné un peu plus tard. On fabriquait des jouets, des choses comme ça. Quant à savoir d'où ça vient, aucune idée. J'aimais ça, mais j'étais loin de me douter que cela aurait une influence sur mon parcours professionnel, d'ailleurs j'ai pratiqué d'autres disciplines artistiques, notamment la photo. Tout s'est précisé au moment de mes études supérieures.

Par quel aspect de la discipline avez-vous été séduite ?

La formation que j'ai suivie était très pratique, on était vraiment en atelier toute la journée, il y avait très peu de matières théoriques. De plus, l'école était réputée pour un cours d'ébénisterie, c'était très concret, j'adorais ça. En rentrant en Belgique, j'ai d'abord été employée pendant un an par un bureau d'architecture, surtout pour faire des métrés, tracer des plans... Puis j'ai participé au Prix du jeune design belge et j'y ai rencontré d'autres créateurs avec qui j'ai partagé un atelier par la suite. Jusque-là, je travaillais chez moi.

Qui étaient ces autres designers ?

Vous les connaissez tous ! Nathalie Dewez, Sylvain Willenz (NDLR : respectivement Designers de l'année 2011 et 2009), Elric Petit de Big-Game et Diane Steverlynck. Par la suite, Benoît Deneufbourg nous a rejoint.

>>> Découvrez l'intégralité de cette rencontre dans Le Vif Weekend de ce 24 octobre 2014.

Comment en êtes-vous arrivée au design ? Petite, je faisais déjà des constructions et des bricolages en bois. Vers 12 ans, j'ai suivi des cours de menuiserie, puis j'en ai donné un peu plus tard. On fabriquait des jouets, des choses comme ça. Quant à savoir d'où ça vient, aucune idée. J'aimais ça, mais j'étais loin de me douter que cela aurait une influence sur mon parcours professionnel, d'ailleurs j'ai pratiqué d'autres disciplines artistiques, notamment la photo. Tout s'est précisé au moment de mes études supérieures. Par quel aspect de la discipline avez-vous été séduite ? La formation que j'ai suivie était très pratique, on était vraiment en atelier toute la journée, il y avait très peu de matières théoriques. De plus, l'école était réputée pour un cours d'ébénisterie, c'était très concret, j'adorais ça. En rentrant en Belgique, j'ai d'abord été employée pendant un an par un bureau d'architecture, surtout pour faire des métrés, tracer des plans... Puis j'ai participé au Prix du jeune design belge et j'y ai rencontré d'autres créateurs avec qui j'ai partagé un atelier par la suite. Jusque-là, je travaillais chez moi. Qui étaient ces autres designers ? Vous les connaissez tous ! Nathalie Dewez, Sylvain Willenz (NDLR : respectivement Designers de l'année 2011 et 2009), Elric Petit de Big-Game et Diane Steverlynck. Par la suite, Benoît Deneufbourg nous a rejoint.