La tendance est bien là et c'est tant mieux : le secteur du zéro-déchet et du vrac est en pleine croissance. Près de 30% des consommateurs achèteraient régulièrement en vrac et 7% fabriquent même déjà leurs produits d'entretien et leurs cosmétiques. Forts de ce constat, Candice Enderlé, éco-designeuse, Nastassia Godeaux, diplômée en sciences politiques et passionnée d'herbologie, ainsi qu' Alexandre Plaideau, diplômé en sciences de gestion, ont ouvert fin 2019 une droguerie zéro-déchet éphémère, histoire de tâter le terrain. Un test grandeur nature de trois mois qui les a convaincus de pérenniser l'a...

La tendance est bien là et c'est tant mieux : le secteur du zéro-déchet et du vrac est en pleine croissance. Près de 30% des consommateurs achèteraient régulièrement en vrac et 7% fabriquent même déjà leurs produits d'entretien et leurs cosmétiques. Forts de ce constat, Candice Enderlé, éco-designeuse, Nastassia Godeaux, diplômée en sciences politiques et passionnée d'herbologie, ainsi qu' Alexandre Plaideau, diplômé en sciences de gestion, ont ouvert fin 2019 une droguerie zéro-déchet éphémère, histoire de tâter le terrain. Un test grandeur nature de trois mois qui les a convaincus de pérenniser l'aventure. La Ressource, première du nom, vient donc d'ouvrir au 9, rue Grey, à Etterbeek. On y trouve toute une série de cosmétiques et de produits d'entretien en vrac mais aussi les manières premières - poudres, argiles, hydrolats, savon de Marseille, huiles essentielles, etc... - nécessaires à la fabrication maison. Outre la satisfaction non négligeable de réaliser quelque chose soi-même et d'avoir ainsi un impact positif sur la planète, ces produits "hand made" sont aussi de quatre à cinq fois moins chers que ceux que l'on achète en grande surface sans vraiment savoir ce qu'ils contiennent. Un espace "labo partagé" est aussi aménagé pour ceux et celles qui souhaiteraient réaliser leurs produits sur place en bénéficiant de quelques conseils. Pour cela, pas besoin de prendre rendez-vous, il suffit de pousser la porte et de se lancer. Des ateliers qui comportent aussi des bases plus théoriques seront également organisés en soirée pour les plus motivés. "Cela faisait un petit temps déjà que Candice et Nastassia proposaient des ateliers de sensibilisation à destination des personnes désireuses de se lancer dans la transition écologique, détaille Alexandre Plaideau. Les ingrédients sourcés avec soin qu'elles utilisaient dans leurs recettes n'étaient pas toujours faciles à trouver dans les drogueries "traditionnelles". La demande était clairement là. Nous voulons aussi attirer le plus de monde possible et pas uniquement les personnes qui sont déjà convaincues." Pour ceux et celles qui n'ont pas le temps ou l'envie de se lancer dans la fabrication de leurs propres produits, il existe une offre "à emporter" sans emballage. La sélection est aussi un peu plus pointue que dans les magasins classiques et fait la part belle aux circuits courts en mettant à l'honneur les producteurs bruxellois et belges. Un deuxième point de vente ouvrira à Jette, fin août dans le même espace que The Barn. Une proposition de partenariat qui a accéléré le développement de la coopérative et a convaincu ses trois fondateurs de lancer une levée de fonds via la plateforme LITA.co qui propose tant aux professionnels qu'aux particuliers d'acquérir des parts sociales par le biais du tax-shelter. A terme, le trio espère pouvoir ouvrir trois autres magasins dans les cinq ans à venir. L'équipe envisage aussi de se lancer dans la production de ses propres recettes ce qui demande en amont un important travail de certification.