À quelle fréquence faut-il laver ses pulls ?

Cela dépend de la manière dont vous les portez. La laine ne retient normalement que peu les odeurs, donc, sauf taches intempestives, les lavages peuvent être espacés. À moins que vous ne portiez vos pulls à même la peau, et là, la transpiration en contact avec la matière vous conduira sans doute à les laver plus fréquemment.

Lavage en machine ou lavage à la main ?

. © Getty Images

On a tendance à croire que le lavage à la main est plus délicat. Que nenni : en lavant un pull à la main, nous avons tendance à le malaxer, donc en casser les fibres. En machine, les programmes laine sont désormais parfaitement adaptés. Alors, même quand l'étiquette de votre pull préconise un lavage à la main, préférez-lui la machine à laver, plus délicate.

Comment laver correctement mes pulls en machine

À quelle température laver la laine ?

Il est courant de penser que la laine doit être lavée à l'eau froide pour ne pas qu'elle s'abîme. Or il ne vaut mieux pas, car l'eau du robinet trop froide - comme c'est le cas notamment quand le temps refroidit (le moment même où l'on porte des pulls) - peut abîmer les fibres laineuses, et dès lors les faire rétrécir.

Les laines communes peuvent être lavées sur le programme laine, à 40°C, tandis que les laines délicates - comme l'angora, le cachemire, etc. - doivent être lavées à 30°C. Elles seront alors à la fois préservées et parfaitement nettoyées.

Autre recommandation : ne charger pas trop votre tambour au moment de ce lavage, car la laine a besoin d'espace pour se laver. Un ou deux kilos maximum suffisent pour lancer le programme.

. © Getty Images

Quelle vitesse d'essorage choisir ?

L'essorage est un moment crucial du lavage des lainages. On pense souvent qu'un essorage puissant fait feutrer la laine. C'est faux. La laine retient beaucoup d'eau, donc l'essorage 1000 tours/min. est recommandé par les constructeurs de machines à laver. (Si vous êtes sceptique, vous pouvez commencer avec l'option 600 tours/min., le temps de constater que l'essorage en machine est tout à fait sans risque). À cette vitesse, la force centrifuge va plaquer le pull contre la paroi du tambour, empêchant tout choc - donc de l'abîmer - et en retirera efficacement l'eau dont il est gorgé. Cette puissance d'essorage vaut pour la laine mais aussi pour le cachemire.

. © Getty Images

Comment sécher ses pulls en laine et en cachemire ?

. © Getty Images

Pour le séchage de la laine et du cachemire, le sèche-linge est fermement proscrit, sous peine de les faire rétrécir.

Ne les mettez pas non plus sur un cintre, au risque de les déformer, sous le poids de l'eau qu'il contient encore.

La solution adéquate pour sécher laine est de faire sécher vos pulls à plat. Posez-le sur une serviette éponge. La serviette absorbera elle-aussi une partie de l'eau contenu dans la laine. Tenez-les à distance des radiateurs et autres sources de chaleur, pour ne pas qu'ils rétrécissent.

. © Getty Images

Que faire si mon pull peluche ?

Si votre pull peluche, rien à faire pour contre ce phénomène naturel. La laine rejette de la matière parce qu'elle vit. Les peluches et bouloches se produisent particulièrement rapidement si les fibres de la laine sont courtes. Les fibres fines (les plus douces) cassent aussi facilement, donc deviennent des fibres courtes et boulochent aussi plus facilement.

. © Getty Images

Avec le frottement, elles s'entremêlent et forment ces petites boules de matières. Elles sont donc très logiquement situées aux endroits de frottements : sous les bras, sur les coudes et dans l'entrecuisses dans le cas des pantalons en flanelle. La seule solution est de retirer ces peluches à l'aide d'un peigne à laine.

Vous pouvez aussi limiter la production de bouloches en suivant ces trois conseils simples:

Evitez de laver la laine avec d'autres matières, ne surchargez pas le tambour de votre machine au moment du lavage et surtout retournez vos pulls au moment du lavage.