Il y a des maisons dont on tombe amoureux au premier regard. Et d'autres qu'il faut apprivoiser. Lors de sa première visite sur les lieux de ce qui deviendrait à la fois son habitation personnelle et le coeur de son tout jeune business, Dominique Bastin a pourtant bien failli faire demi-tour... "En regardant la façade, je n'étais pas convaincu, se souvient en souriant le fondateur de RainPharma (lire par ailleurs). Le jardin avant avait été laissé à l'abandon. Je n'étais pas non plus un grand fan à l'époque de l'architecture de l'entre-deux-guerres. Mais une fois à l'intérieur, ma perception a complètement changé. J'étais sous le charme des volumes. Et puis j'ai découvert l'arrière, le patio qui donnait sur le garage et l'ancien atelier de reliure dans lequel sont aujourd'hui installés nos bureaux et notre petit entrepôt. Pourtant, c'était une ruine ! Mais j'ai tout de suite imaginé ce que je pouvais en faire. Et je me suis décidé."
...